Mercredi 23-08-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Conjoncture  
 
 
 
Le Droit international gomtrie variable
 
 
Mise à jour : 11-01-2017
 

En chaque fin d'année, les Nations unies, c'est-à-dire tous les Etats, grands et petits, devraient se mettre d'accord pour évaluer sans complaisance l'ensemble des atteintes au droit international, y compris celles qui sont dues à l'usage discriminatoire du droit de veto qui met hors de sanction les Etats dit protégés.
Au-dessus de toutes les institutions internationales, il y a bien sûr le Conseil de sécurité, celui  qui décide des sanctions, qui dit le droit international (la perception de chacun de ses membres), qui fait tomber le déluge sur certains Etats et pas sur d'autres pour les mêmes griefs pourtant, mais pas pour les mêmes raisons.  Celui-ci se considère comme le bras sécuritaire des Nations unies, (dont trois membres sur cinq, toujours les mêmes, montent des coalitions discriminatoires), et dont on sait quelle sanction il va prononcer quand on sait quel Etat va en être concerné .      
Un hasard que la Chine, l'Afrique, les pays musulmans soient les plus affectionnés  par les radars occidentaux ?    
Avec les exemples de l'Irak, de l'Afghanistan, de la Libye, de la Syrie, du Pakistan, de l'Iran et d'autres à venir, (soit des Etats non soumis) , l'espace civilisationnel ciblé n'a pas besoin d'être nommé. Tous, membres du GMO. De quel espace viennent les ingérences et sur quel espace s'exercent-elles ? Même observation  pour ce qui concerne l'Afrique. Et encore, même dans ces espaces, il y a  des Etats protégés, ceux qui sont alignés sur les intérêts occidentaux.     
Pour ce qui concerne par exemple la région du Proche-Orient, tous les pays (pas les alliés) peuvent se voir " condamnés " pour des atteintes aux droits de l'Homme, et même faire l'objet d'acharnement,  mais, il sera vite oublié,  comme à l'accoutumé, qu'Israël  ne doit pas en être exempté. Non pas qu'il ne faudrait pas dénoncer et même sanctionner les Etats arabes, musulmans, africains, asiatiques coupables d'atteintes aux droits de l'Homme, mais c'est la discrimination qui est insupportable.
" Droits de l'homme " universels? Les pays membres de l'alliance ne se sont  intéressés qu'à la dimension des droits de l'Homme qui ont une implication sur leurs intérêts. Idem pour le terrorisme, ces pays ne s'y sont intéressés qu'après le 11 septembre.  
N. B.

 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
En attendant Jackson Hole : Les Bourses europennes en baisse
Coopration Russie-Afrique dans le domaine de la dfense: Le point sur la situation
Pas ce niveau
Socit AMS-MB/SPA de Rouba : Une russite qui s'annonce
Guine : La Russie en premire ligne contre le virus Ebola
 
 
 
Pas ce niveau
Sur le plan politique, serait-il erroné que d'affirmer que les variables sont maîtrisées, et que les pouvoirs publics ont déjà défini, ...
   
  Lire la suite
 
 
Bouteflika salue le dvouement exemplaire des lments de ...
 
"Concernant la bataille du développement économique que nous comptons mener à bien pour préserver la ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 79.2149 79.2299
Euro 108.5719 108.6163
Livre 129.5631 129.6089
Yen (100) 76.7809 76.8327
SAR 21.1212 21.1257
KWD 280.1093 280.8575
AED 21.5662 21.5715
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous