Dimanche 30-04-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Energie  
 
 
 
Craignant une hausse des rserves amricaines : Le ptrole la baisse en Asie
 
 
Mise à jour : 16-02-2017
 

Les cours du pétrole sont repartis à la baisse, mercredi en Asie, en raison notamment d'une hausse estimée des réserves américaines de brut et de l'appréciation du dollar.

Vers 04h45 GMT, le baril de light sweet crude (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en mars, reculait de 35 cents à 52,85 dollars dans les échanges électroniques en Asie. Le baril de Brent, référence européenne, pour avril, cédait 32 cents à 55,65 dollars. La fédération privée American Petroleum Institute (API) a estimé mardi que les réserves américaines de brut avaient augmenté de 9,9 millions de dollars, ce qui est interprété comme un recul de la demande américaine. Les déclarations de la présidente de la Réserve fédérale (Fed), Janet Yellen, ont par ailleurs donné du tonus au dollar. Or toute hausse du dollar rend le pétrole -libellé en billet vert- plus cher pour les investisseurs munis d'autres devises, ce qui pèse sur la demande.
Légère hausse à New York
Les cours du pétrole ont légèrement monté mardi à New York, toujours tiraillés entre réduction de l'offre de l'Opep et hausse de la production américaine. Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI), référence américaine du brut, a avancé de 27 cents à 53,20 dollars sur le contrat pour livraison en mars au New York Mercantile Exchange (Nymex). A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord a avancé de 38 cents à 55,97 dollars sur le contrat pour livraison en avril à l'Intercontinental Exchange (ICE). "Si des détails sont devenus disponibles, les grandes lignes restent les mêmes", a estimé Tim Evans, de Citi, dans un note. Depuis plus de deux mois, le baril oscille à New York dans une fourchette comprise entre 50 et 55 dollars le baril. "Le marché va et vient et je ne vois pas ce qui pourrait le faire sortir de cette tendance dans le futur proche", a commenté Kyle Cooper, de IAF Advisors. La séance de mardi n'a pas fait exception, la nette hausse à l'ouverture a progressivement été tempérée par l'approche de la publication des chiffres sur les réserves de pétrole aux Etats-Unis. Selon la prévision médiane des analystes sondés par l'agence Bloomberg, les stocks de brut devraient s'être étoffés de 3,5 millions de barils lors de la semaine achevée le 10 février. Les réserves d'essences devraient avoir grossi de 550 000 barils et celles de produits distillés baissé de 750 000 barils.
Les chiffres officiels du département de l'Energie (DoE), publiés mercredi, seront comme d'habitude précédés par les estimations de la fédération privée American Petroleum Institute (API) mardi après la clôture.

Quotas de production
Du côté de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), "nous avons eu de bonnes indications du respect des accords", a estimé Mike Lynch, de Strategic Energy & Economic Research. Le rapport mensuel du cartel publié lundi, après celui de l'Agence internationale de l'Energie vendredi, a confirmé une réduction importante de la production du cartel en janvier, premier mois d'application des quotas de production. Ces quotas de production ont été institués par deux accords, l'un au sein de l'Opep et l'autre avec ses partenaires, conclus fin novembre et début décembre. L'annonce de ces limitations de la production avaient relancé le baril, lui permettant de franchir la barre des 50 dollars à New York. Effet collatéral, la coûteuse exploitation de gisement de pétrole de schiste aux Etats-Unis est redevenue rentable et les extractions sont reparties à la hausse. A ce sujet, le département américain de l'Energie (DoE) a annoncé lundi que la production américaine de pétrole de schiste devrait progresser d'environ 80 000 barils par jour en mars, "ce qui serait la plus forte augmentation en cinq mois", ont relevé les analystes de Commerzbank. Les investissements dans le pétrole de schiste devraient progresser de 35% en 2017 aux Etats-Unis, selon le rapport mensuel de l'Opep.
Farida B.

 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
Prix du ptrole : Les cours rebondissent en Asie
Zone euro : La BCE maintient sa politique montaire
Aprs le statu quo de la BCE : Les Bourses europennes terminent en baisse
Shinzo Abe Moscou :Trait de paix russo-japonais en vue ?
Aprs Mda, Sellal haute de la wilaya de Stif aujourd'hui : La production nationale en ligne de mire
 
 
 
Pas de place au hasard
Les enjeux son surtout présidentiels. Quand on est passé surtout par la chefferie du gouvernement, il serait anormal de ne pas voir plus haut. Premier ministre ou chef ...
   
  Lire la suite
 
 
Discours de campagne : qui a raison ?
 
L'analyse de la campagne électorale fait apparaître une dépolitisation très nette des discours au fur et à mesure ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 79.2149 79.2299
Euro 108.5719 108.6163
Livre 129.5631 129.6089
Yen (100) 76.7809 76.8327
SAR 21.1212 21.1257
KWD 280.1093 280.8575
AED 21.5662 21.5715
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous