Dimanche 30-04-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Finance  
 
 
 
Les Bourses europennes ont perdu en majorit du terrain
 
 
Mise à jour : 11-01-2017
 

Les Bourses européennes ont terminé lundi en légère baisse, à l'exception de Londres et Genève, les investisseurs restant sur la défensive dans une ambiance morose, dépourvue d'actualité.
"Le début de semaine est vierge en termes d'indicateurs. Il faudra attendre le milieu de semaine pour avoir la première conférence de presse officielle de Donald Trump et la fin de semaine pour avoir les premiers résultats d'entreprises. L'absence de catalyseurs pèse sur la dynamique", a estimé Andréa Tuéni, un analyste de Saxo Banque.
Peu de statistiques sont venues émailler la journée. En zone euro, le taux de chômage est resté stable en novembre à 9,8%, selon Eurostat.

L'Eurostoxx 50 a reculé de 0,37%
La Bourse de Paris a fini morose (-0,45%), le marché reprenant son souffle sans pour autant changer radicalement de tendance.
L'indice CAC 40 a cédé 22,27 points à 4.887,57 points, dans un volume d'échanges modéré de 2,6 milliards d'euros. Vendredi, le marché parisien avait progressé de 0,19%. Casino a pris 2,99% à 48,21 euros. Ingenico a gagné 3,12% à 77,34 euros.
Michelin a fini en hausse de 0,95% à 105,75 euros.
Total a baissé de 1,40% à 48,09 euros. Crédit Agricole a reculé de 1,70% à 12,13 euros.
BNP Paribas a diminué de 2,08% à 61,19 euros.
Société Générale a perdu 2,40% à 46,21 euros.
La Bourse de Londres a terminé en progression de 0,38% grâce à un affaiblissement de la livre favorable aux multinationales cotées à Londres, l'indice vedette connaissant sa dixième séance de hausse consécutive et battant encore une fois son record.
A la clôture, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a gagné 27,72 points pour terminer à 7.237,77 points. Il a établi un nouveau record en cours de séance, à 7.243,76 points.
Le cigarettier British American Tobacco a avancé de 2,21% à 4.675 pence.
Reckitt Benckiser a pris 1,73% à 6.803 pence.
Glencore a grimpé de 3,55% à 298,70 pence. BHP Billiton a pris 1,78% à 1.340,50 pence. Anglo American a gagné 1,72% à 1.154,50 pence.
Taylor Wimpey a progressé de 0,59% à 169,50 pence. Barratt Developments a pris 0,32% à 495,50 pence. Tesco a fini en hausse de 0,73% à 200,95 pence.
RBS a perdu 2,15% à 227,40 pence. Lloyds a reculé de 1,03% à 65,22 pence.
Royal Dutch Shell (action "B") a cédé 0,66% à 2.344 pence. BP a perdu 0,19% à 513,50 pence. La Bourse de Francfort a cédé un peu de terrain dans le sillage de Wall Street, les investisseurs restant sur la défensive. L'indice vedette Dax a perdu 0,30% à 11.563,99 points, le MDax des valeurs moyennes 0,28% à 22.193,92 points. Volkswagen a gagné 4,93% à 145,85 euros. Daimler s'est effrité de 0,08% à 71,98 euros. L'équipementier Continental a cédé 0,74% à 186,90 euros.
Lufthansa a chuté de 5,77% à 11,68 euros.
Le fabricant de matériel de dialyse Fresenius Medical Care a perdu 6,81% à 75,11 euros.
La Bourse de Bruxelles a terminé en baisse (-0,73%), l'indice Bel-20 des principales valeurs finissant à 3.638,86 points.
Seule valeur en hausse, le groupe de distribution Ahold Delhaize a gagné 0,56% à 19,73 euros.
La banque KBC a enregistré la plus forte baisse avec 1,88%, à 59,89 euros.
La Bourse suisse a été irrégulière après les fortes hausses de cours enregistrées la semaine dernière.
L'indice SMI a finalement clôturé la séance à 8.424,86 points, en hausse de 0,09%.
Swatch a grimpé de 2,78% à 321,10 CHF. Richemont a pris 1,19% à 68,20 CHF.
Credit Suisse a gagné 0,13% à 15,91 CHF. UBS a cédé 1,18% à 16,80 CHF. Julius Baer a perdu 1,38% à 47,20 CHF.
La Bourse de Milan a terminé en légère baisse, l'indice FTSE Mib cédant 1,66%, à 19.360 points.
Le titre FCA (Fiat Chrsyler Automobiles) a terminé en hausse de 1,41% à 10,04 euros.
STMicroelectronics a repris 3,04% à 10,52 euros. Unicredit a perdu 5,11% à 2,674 euros. Intesa San Paolo a reculé de 2,67% à 2,476 euros.
Banco Bpm a cédé 3,93% à 2,786 euros.
L'indice AEX des principales valeurs de la Bourse d'Amsterdam a clôturé en baisse de 0,39% à 485,10 points.
L'assureur Aegon a perdu 2,73% à 5,16 euros. Shell a baissé de 1,72% à 25,97 euros.
La Bourse de Madrid a clôturé en petite baisse, perdant 0,24% à 9.492,80 points, sur fond de recul des valeurs bancaires.
Banco Santander a perdu 1,12% à 5,12 euros. CaixaBank a reculé de 0,45% à 3,29 euros. BBVA a baissé de 0,44% à 6,54 euros.
L'assureur Mapfre a perdu 1,39% à 2,92 euros.
Viscofan (industrie agroalimentaire) a baissé de 1,07% à 48,96 euros.
Melia Hotels International a pris 1,02% à 11,39 euros.
La Bourse de Lisbonne a clôturé en baisse de 0,55% à 4.677,02 points, pénalisée par les contre-performances du groupe pétrolier et gazier Galp Energia (-1,60% à 14,17 euros) et de la banque BCP (-1,33% à 1,04 euro).
Semapa a perdu 1,63% à 12,96 euros.
Altri et The Navigator Company ont cédé, respectivement, 1,44% à 3,90 euros et 1,09% à 3,28 euros.
Mota Engil a reculé de 1,92% à 1,63 euro.
Le distributeur Jeronimo Martins a progressé de 1,14% à 15,99 euros.

La Bourse de New York finit sur une note mitigée
La Bourse de New York a fini sur une note mitigée lundi, le Dow Jones et le S&P 500 reperdant un peu de terrain après leurs records de vendredi dans le sillage de la chute de valeurs énergétiques tandis que le Nasdaq a inscrit de nouveaux pics historiques, notamment porté par la hausse de 1% du titre Apple.
L'indice Dow Jones a cédé 0,38%, soit 76,42 points, à 19.887,38, s'éloignant un peu plus de la barre des 20.000 points frôlée lors de la séance précédente.
Le S&P-500, plus large, a perdu 8,08 points, soit 0,35%, à 2.268,90. Mais le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 10,76 points (+0,19%) à 5.531,82, nouveau record de clôture après avoir inscrit en séance un nouveau sommet de 5.541,08 points.
Le compartiment S&P regroupant les valeurs énergétiques a perdu 1,48%, accusant la plus forte baisse sectorielle du jour à la suite du plongeon de près de 4% des cours du brut, sous le coup des craintes des investisseurs de voir le niveau record des exportations irakiennes et l'augmentation de la production américaine venir annihiler les efforts de nombre de pays pétroliers pour rééquilibrer un marché saturé.
Le recul de l'or noir est intervenu malgré la baisse de 0,33% de dollar face à un panier de devises internationales, le billet vert reculant de pair avec le Dow Jones et le S&P ainsi qu'avec les rendements des emprunts du Trésor américain.
Les investisseurs marquent une pause avant le début de la saison des résultats, qui commencera vendredi avec le secteur bancaire, et l'installation, le 20 janvier, de la nouvelle administration Trump à la Maison blanche.
Depuis la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine du 8 novembre a bondi de plus de 6%, les investisseurs ayant fait le pari que le programme économique de l'homme d'affaires, avec son mélange de relance budgétaire, de baisses d'impôts et de dérégulation, sera favorable aux affaires et, partant, au marché actions.

Fusions & acquisitions dans le secteur pharmaceutique
"On attend l'avalanche de résultats et les premiers pas de l'administration Bush", a déclaré Stephen Massocca, chargé des investissements chez Wedbush Equity Management.
"Je n'anticipe pas de mouvements d'importance dans le marché actions avant ces deux rendez-vous."
L'action Apple, la première capitalisation boursière mondiale, a progressé de 0,92% touchant en séance un pic d'un an le jour du 10e anniversaire de son produit phare, l'iPhone.
Outre Apple, le Nasdaq a également été soutenu par ses composantes pharmaceutiques dans le sillage d'une série d'opérations de fusion & acquisition annoncées dans le secteur de la santé.
L'action Ariad Pharmaceuticals s'est ainsi envolée de 72,85%, affichant la troisième plus forte hausse du Nasdaq, après que Takeda Pharmaceutical, le premier groupe pharmaceutique japonais, a annoncé le rachat du spécialiste américain de l'oncologie pour 5,2 milliards de dollars.
Le titre Surgical Care Affiliates a gagné 16,21% après que UnitedHealth a annoncé l'acquisition du groupe par sa filiale Optum pour 2,3 milliards de dollars afin de créer une plate-forme de services pour les soins ambulatoires.
L'action VCA a pris 28,29% après que le groupe alimentaire Mars, numéro un mondial de la nutrition animale avec sa division Mars Petcare, allait racheter l'opérateur de cliniques pour animaux pour 7,7 milliards de dollars.
L'indice S&P regroupant les valeurs de la santé a progressé de 0,44%, affichant la plus forte hausse sectorielle de la session, devant le compartiment technologique (+0,19%).
Quelque 6,4 milliards d'actions ont été échangées au cours de la séance, contre une moyenne quotidienne de 6,6 milliards au cours des 20 dernières séances.
Ilyas A.

 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
Prix du ptrole : Les cours rebondissent en Asie
Zone euro : La BCE maintient sa politique montaire
Shinzo Abe Moscou :Trait de paix russo-japonais en vue ?
Aprs le statu quo de la BCE : Les Bourses europennes terminent en baisse
Aprs Mda, Sellal haute de la wilaya de Stif aujourd'hui : La production nationale en ligne de mire
 
 
 
Pas de place au hasard
Les enjeux son surtout présidentiels. Quand on est passé surtout par la chefferie du gouvernement, il serait anormal de ne pas voir plus haut. Premier ministre ou chef ...
   
  Lire la suite
 
 
Discours de campagne : qui a raison ?
 
L'analyse de la campagne électorale fait apparaître une dépolitisation très nette des discours au fur et à mesure ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 79.2149 79.2299
Euro 108.5719 108.6163
Livre 129.5631 129.6089
Yen (100) 76.7809 76.8327
SAR 21.1212 21.1257
KWD 280.1093 280.8575
AED 21.5662 21.5715
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous