Lundi 16-01-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Internationnal  
 
 
 
Lutte antiterroriste : Ankara va devoir choisir entre Moscou et Washington
 
 
Mise à jour : 12-01-2017
 

En pleine lutte antiterroriste, Ankara va devoir opter pour un partenariat soit avec Moscou, soit avec Washington, mais pas avec les deux, selon le bilan de l'an 2016 dressé pour Sputnik par un expert turc des affaires étrangères, Mehmet Ali Güller.
La politique de partenariat simultané avec les États-Unis et la Russie n'est plus une option pour les autorités turques, qui devront choisir un axe de développement et s'y tenir sans essayer de plaire aux deux parties, a estimé le journaliste Mehmet Ali Güller dans une interview accordée à Sputnik. " L'élaboration d'une stratégie cohérente de la politique extérieure d'Ankara et la victoire dans sa lutte antiterroriste réside dans le domaine de l'union étroite avec les pays voisins et la Russie. Sinon, la menace terroriste, qui règne dans le pays depuis 2015, va encore s'accroître en 2017 ", a affirmé l'expert. Selon lui, la Turquie ne s'est pas montrée assez résolue lors du conflit syrien, une nécessité dans le contexte actuel.
Pour Ankara, 2016 a été une année de changements importants. " Si l'on étudie la stratégie extérieure turque des dernières années, la première étape était de faire tomber el-Assad et donner le pouvoir aux Frères musulmans. (…) La chute d'el-Assad restait l'objectif de l'étape suivante, complétée notamment par l'envahissement du nord syrien avec Alep. (…) Ensuite, le but était d'empêcher la création du couloir kurde par les États-Unis ", a rappelé Mehmet Ali Güller. D'après l'interlocuteur de Sputnik, après la libération d'Alep, Ankara a renoncé à renverser el-Assad et a opté pour maintenir sa présence en Syrie. Ainsi, la Turquie essaye de s'associer à la Russie, tout en cherchant à négocier avec les États-Unis.
Depuis 2011, Ankara a accueilli plus de trois millions de migrants syriens, dont certains peuvent être suspectés de mener des activités terroristes, se servant de la Turquie comme pays de transit. En outre, selon Mehmet Ali Güller, les vrais objectifs de l'Armée syrienne libre (ASL) sont toujours incertains, car par le passé la Turquie a été maintes fois trahie par ces combattants, dont plusieurs ont rejoint les rangs de Daech. Toutes ces menaces nécessitent une stratégie cohérente. " Pour Damas, Ankara a joué son rôle d'exportateur du terrorisme, à l'instar de l'expérience du Pakistan pour l'Afghanistan à l'aide des organisations arabes, soutenues par les États-Unis. Ce prix-ci, Ankara le paye toujours ", a déploré le journaliste turc. Pour Mehmet Ali Güller, la Turquie doit faire un choix : soit créer une alliance stable avec ses voisins dans la région, soit poursuivre la ligne de l'américanisation. Et de conclure : " De jour en jour, on voit que la seconde option s'avère être une impasse ".
A. H.

 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Pakistan : Ex-champion du textile, rve de retrouver son rang
 

Le Pakistan, poids lourd du coton mondial, a longtemps souffert d'un approvisionnement erratique en électricité. Aujourd'hui, celui-ci s'améliore et le ...

Voir détail
   
Nicaragua : Ortega prsident pour la 4e fois
 

L'ex-guérillero Daniel Ortega devait officiellement être investi mardi soir président du Nicaragua, pays parmi les plus pauvres d'Amérique centrale, ...

Voir détail
   
 
 
Culture du pistachier en Algrie : De l'exprimentation la production
Rassures par les banques amricaines : Les Bourses europennes se reprennent
Chute des prix du ptrole : L'Opep ne devrait pas tenir entirement ses engagements
Chine : Deuxime anne de baisse des exportations
Tunisie-Allemagne : Les relations conomiques au centre d'un dbat
 
 
 
Se familiariser avec le concept de ...
Serait-il possible de régler le problème d'emploi dans ce contexte durable où apparemment les variables économiques ne sont pas ...
   
  Lire la suite
 
 
Echec la conspiration trangre
 
Ceux qui ont douté des avertissements et mises en garde du Premier ministre, du ministre de l'Intérieur et des Collectivités ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 79.2149 79.2299
Euro 108.5719 108.6163
Livre 129.5631 129.6089
Yen (100) 76.7809 76.8327
SAR 21.1212 21.1257
KWD 280.1093 280.8575
AED 21.5662 21.5715
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous