Mercredi 18-10-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Internationnal  
 
 
 
Lutte antiterroriste : Ankara va devoir choisir entre Moscou et Washington
 
 
Mise à jour : 12-01-2017
 

En pleine lutte antiterroriste, Ankara va devoir opter pour un partenariat soit avec Moscou, soit avec Washington, mais pas avec les deux, selon le bilan de l'an 2016 dressé pour Sputnik par un expert turc des affaires étrangères, Mehmet Ali Güller.
La politique de partenariat simultané avec les États-Unis et la Russie n'est plus une option pour les autorités turques, qui devront choisir un axe de développement et s'y tenir sans essayer de plaire aux deux parties, a estimé le journaliste Mehmet Ali Güller dans une interview accordée à Sputnik. " L'élaboration d'une stratégie cohérente de la politique extérieure d'Ankara et la victoire dans sa lutte antiterroriste réside dans le domaine de l'union étroite avec les pays voisins et la Russie. Sinon, la menace terroriste, qui règne dans le pays depuis 2015, va encore s'accroître en 2017 ", a affirmé l'expert. Selon lui, la Turquie ne s'est pas montrée assez résolue lors du conflit syrien, une nécessité dans le contexte actuel.
Pour Ankara, 2016 a été une année de changements importants. " Si l'on étudie la stratégie extérieure turque des dernières années, la première étape était de faire tomber el-Assad et donner le pouvoir aux Frères musulmans. (…) La chute d'el-Assad restait l'objectif de l'étape suivante, complétée notamment par l'envahissement du nord syrien avec Alep. (…) Ensuite, le but était d'empêcher la création du couloir kurde par les États-Unis ", a rappelé Mehmet Ali Güller. D'après l'interlocuteur de Sputnik, après la libération d'Alep, Ankara a renoncé à renverser el-Assad et a opté pour maintenir sa présence en Syrie. Ainsi, la Turquie essaye de s'associer à la Russie, tout en cherchant à négocier avec les États-Unis.
Depuis 2011, Ankara a accueilli plus de trois millions de migrants syriens, dont certains peuvent être suspectés de mener des activités terroristes, se servant de la Turquie comme pays de transit. En outre, selon Mehmet Ali Güller, les vrais objectifs de l'Armée syrienne libre (ASL) sont toujours incertains, car par le passé la Turquie a été maintes fois trahie par ces combattants, dont plusieurs ont rejoint les rangs de Daech. Toutes ces menaces nécessitent une stratégie cohérente. " Pour Damas, Ankara a joué son rôle d'exportateur du terrorisme, à l'instar de l'expérience du Pakistan pour l'Afghanistan à l'aide des organisations arabes, soutenues par les États-Unis. Ce prix-ci, Ankara le paye toujours ", a déploré le journaliste turc. Pour Mehmet Ali Güller, la Turquie doit faire un choix : soit créer une alliance stable avec ses voisins dans la région, soit poursuivre la ligne de l'américanisation. Et de conclure : " De jour en jour, on voit que la seconde option s'avère être une impasse ".
A. H.

 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Pakistan : Ex-champion du textile, rve de retrouver son rang
 

Le Pakistan, poids lourd du coton mondial, a longtemps souffert d'un approvisionnement erratique en électricité. Aujourd'hui, celui-ci s'améliore et le ...

Voir détail
   
Nicaragua : Ortega prsident pour la 4e fois
 

L'ex-guérillero Daniel Ortega devait officiellement être investi mardi soir président du Nicaragua, pays parmi les plus pauvres d'Amérique centrale, ...

Voir détail
   
 
 
Scurit alimentaire nationale : L'Algrie se rapproche d'une autosuffisance en produits agricoles
Prix de l'or noir : Le ptrole port par les tensions en Irak
Politique nationale de solidarit : Plus de 3 millions de personnes ont bnfici d'aide et d'emploi
En pleine priode de rsultats : Wall Street atteint des sommets
Massacre du 17 octobre 1961 : Crmonie de recueillement sur le pont Saint-Michel Paris
 
 
 
Identifions nos vulnrabilits
La même configuration dans l'Assemblée nationale a certainement sa part dans l'entretien de la crise qu'on dit être multiforme et la reconduction ...
   
  Lire la suite
 
 
Vaincre les antagonismes politiques
 
La question du comment sortir la société de la nasse de l'anxiété se pose de plus en plus, tant les fissures ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous