Lundi 06-07-2020
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Internationnal  
 
 
 
Un an aprs : Faut-il s'attendre une nouvelle guerre du Golfe ?
 
 
Mise à jour : 06-06-2018
 
Un an après l'instauration d'un blocus diplomatique contre le Qatar, le Golfe pourrait être le théâtre d'un nouveau conflit. L'Arabie saoudite, qui fait partie des acheteurs des systèmes antimissiles et antiaériens russes S-400, s'oppose à la vente de ces armes à ses adversaires qataris et brandit la menace d'une riposte militaire si cette transaction était réalisée, relate Nezavissimaïa gazeta.
"Je doute que le Qatar y renonce. Les propos saoudiens s'inscrivent dans le cadre de la lutte et de la campagne d'information contre le Qatar, indique au quotidien une source au sein du ministère qatari des Affaires étrangères. L'acquisition des S-400 par le Qatar ne menace en aucune façon l'Arabie saoudite. Il s'agit d'une arme défensive, et la déclaration saoudienne est une absurdité absolue formulée dans l'espoir qu'elle soit médiatisée".
Cette source diplomatique n'exclut pas que les menaces saoudiennes résultent de la pression américaine: "Tout est possible, et la Turquie en constitue un bon exemple". Et de rappeler les ultimatums de Washington à Ankara en raison de la volonté turque d'acquérir les S-400 russes.
A la fin de la semaine dernière, Le Monde a cité des sources à l'Élysée indiquant que l'Arabie saoudite était très préoccupée par la volonté de la Russie de vendre ces armes au Qatar. Le roi saoudien Salmane ben Abdelaziz Al Saoud a envoyé une lettre à Emmanuel Macron pour exprimer sa profonde inquiétude à ce sujet. Selon lui, le déploiement des S-400 au Qatar pourrait remettre en cause la sécurité de l'espace aérien et se solder par une escalade dans le Golfe. Dans ce contexte, le royaume serait prêt à prendre toutes les mesures nécessaires pour éliminer ce système de défense, et notamment à lancer des opérations militaires, a souligné le roi.
L'Arabie saoudite, rival régional du Qatar qui a lancé le 5 juin 2017 un blocus politique et économique de l'émirat, souhaite également acheter des systèmes S-400. Qui plus est, le contrat entre Moscou et Riyad est proche de l'aboutissement.
On doute pourtant du sérieux de la volonté saoudienne de frapper les S-400 en cas de déploiement au Qatar. Même si le contingent militaire américain, qui constitue toujours un facteur contraignant dans ce conflit, quittait sa base qatarie d'al-Udeid, la présence des militaires turcs sur le territoire de l'émirat resterait un obstacle considérable sur la voie des acteurs globaux et régionaux. Néanmoins, on n'exclut pas que l'Arabie saoudite puisse utiliser le renoncement éventuel à son contrat avec la Russie comme un moyen de pression. La possibilité de ce scénario a été confirmée par la source au sein du ministère qatari des Affaires étrangères: "Qui sait, peut-être qu'ils (les Saoudiens, ndlr) ont signé des contrats avec l'UE ou les États-Unis à titre préventif…".
Ahmad Saber
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Zone euro : O en sont les rformes ?
 
Priorité de l'Union européenne, le chantier visant à réformer la zone euro, cher au président français Emmanuel Macron, avance à ...
Voir détail
   
Contestation sociale en Jordanie : Omar al Razzaz nomm nouveau Premier ministre
 
Le roi Abdallah de Jordanie a chargé lundi Omar al Razzaz, un ancien économiste de la Banque mondiale, de former un nouveau gouvernement après la ...
Voir détail
   
 
 
Tebboune pour France 24 : Le Maroc passe une autre forme d'escalade
Zone-Euro: Les dputs allemands en soutien de la BCE dans son contentieux avec la Cour de Karlsruhe
Libye: Serraj fait part de sa volont de dialoguer avec les forces diriges par Khalifa Haftar
Tipaza: La tribu des Beni Menacer, un long parcours de bravoure et de rsistance au colonialisme
Sahara occidental: L'UE ne reconnait pas la marocanit du Sahara Occidental
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous