Lundi 06-07-2020
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Réunion des membres du JMMC à djeddah : Engagement pour un marché équilibré du pétrole
 
 
Mise à jour : 21-05-2019
 
Alors que les prix du pétrole se sont maintenus lundi à plus de 72 dollars le baril en cours d'échanges européens et l'Arabie saoudite, le Comité ministériel conjoint de suivi de l'accord 
Opep-non Opep (JMMC) a réaffirmé son engagement à réaliser un marché équilibré.
 
C'est ce qu'a indiqué hier, un communiqué publié sur le site web de  l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, au lendemain de sa 14e réunion, tenue dimanche à  Djeddah (Royaume d'Arabie saoudite).
En outre, le JMMC, qui regroupe l'Algérie, le Koweit, le Venezuela, la  Russie et Oman note "qu'une approche agile et flexible a été essentielle au  succès de la Déclaration de coopération jusqu'à présent et sera essentielle  à l'avenir".  
"Depuis la signature de la déclaration le 10 décembre 2016, les  partenaires ont été en mesure d'adapter leur cours en fonction des  conditions du marché", ajoute le JMMC. 
De son côté et dans une déclaration à la presse en marge de la tenue de cette 14ème réunion  du Comité ministériel conjoint de Monitoring des pays Opep et non Opep,  signataires de la déclaration de coopération (JMMC), le ministre de l'Energie, Mohamed Arkab a indiqué que  "ces efforts doivent être poursuivis et intensifiés pour atteindre les  objectifs attendus sur le moyen et long termes". "Les marchés répondent positivement à l'effort collectif, ce qui témoigne  de l'efficacité des mécanismes mis en œuvre par les 24 pays Opep et non  Opep et de la crédibilité de leur démarche", a-t-il estimé selon un  communiqué du ministère de l'Energie. Le communiqué du JMMC a bien rappelé que "lorsque le marché a semblé fausser l'offre excédentaire, des ajustements volontaires de la production ont été adoptés  et mis en œuvre, comme ce fut le cas en décembre 2016 et en décembre 2018,  et également lorsque l'inquiétude concernant la demande dépassant l'offre augmentait à mesure que le marché se resserrait, comme ce fut le cas en  juin 2018, les partenaires de la Déclaration de coopération ont pris les  mesures appropriées".
 
importance de la réunion de l'Opep en juin prochain
Il est très important de signaler qu'en réalité tout ce que fait la JMMC, sera consigné dans ses recommandations qui seront débattues lors de sa prochaine réunion à la Conférence de l'OPEP et à la réunion ministérielle de l'Opep, prévue en  juin 2019, avant la prise des  mesures par les pays participants pour  le second semestre de 2019. 
Ainsi, en analysant la situation actuelle des marchés pétroliers et les  évolutions macroéconomiques, le Comité a également reconnu que "des  incertitudes critiques subsistaient, notamment les négociations  commerciales en cours, les développements de la politique monétaire et les  défis géopolitiques". 
Le JMMC a demandé au Comité technique mixte et au secrétariat de l'OPEP de  continuer à suivre et à analyser les évolutions du marché pétrolier et, en  particulier, les projections d'inventaire pétrolier au cours des prochaines semaines, en vue de la recommandation de la prochaine réunion du JMMC à la  Conférence de l'OPEP et à la réunion ministérielle de l'Opep, prévue en  juin 2019, sur les mesures que devraient prendre les pays participants pour le second semestre de 2019, selon le JMMC. 
A noter que , la 176e  conférences de l'Opep programmée est prévue pour le 25  juin, tandis que la sixième rencontre ministérielle des pays Opep et non  Opep le 26 juin 2019. 
En décembre dernier, l'Organisation avait convenu avec dix pays  producteurs non-Opep, la Russie à leur tête, d'une baisse conjointe de leur  production de 1,2 million de barils/jour à partir du 1er janvier 2019, pour  une période de six mois, avec une réduction de 800.000 barils/jour par  l'Opep et de 400.000 barils/jour par ces pays producteurs non-Opep.
Les pays de l'organisation ont produit 30,031 Mbj en avril dernier, contre  30,034 Mbj en mars, selon des sources secondaires. 
La production de l'organisation a diminué de près de 3.000 barils/jour, en  raison notamment d'une forte baisse en Iran, selon le dernier rapport de  l'Opep. 
Cet accord est intervenu suite à l'engagement des 15 pays membres de  l'Opep à baisser leur production à hauteur de 3%, contre 2,2% par les 10  pays partenaires, sachant que l'Iran, le Venezuela et la Libye ne sont pas  concernés en raison des difficultés enregistrées dans la production de  leurs quotas respectifs habituels.
 
Le prix du pétrole maintenu à plus
 de 72 $ le baril 
Au moment où le JMMC tenait sa réunion à Djeddah, les prix du pétrole se sont maintenus à plus de 72 dollars le baril en cours d'échanges européens.
Vers midi, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet  valait 72,62 dollars à Londres, en hausse de 41 cents par rapport à la  clôture de vendredi.
A New York, le baril américain de WTI pour le contrat de juin gagnait 30  cents à 63,06 dollars.
Malgré le risque géopolitique, susceptible de faire flamber les prix,  l'Arabie saoudite cherche à tout prix à éviter une réédition de 2018, quand  les cours avaient plongé au dernier trimestre après la décision des  Etats-Unis d'assouplir ses sanctions contre l'Iran en accordant des  exemptions.
Pour sa part, le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, a déclaré  après la réunion de suivi dimanche, que son pays est  "prêt à envisager un  rétablissement partiel de la production si la demande augmente".
"L'Opep+ va probablement étendre son accord pour tout le deuxième semestre  2019", pronostique Giovanni Staunovo, analyste chez UBS. Mais, il tient, tout de même à préciser cependant que "les baisses de production pourraient être assouplies si les  sanctions américaines contre l'Iran et le Venezuela produisent de nouvelles baisses de production".
Saïd B.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Bensalah à l’occasion de la Journée nationale de l'étudiant : "La réussite de la transition exige d'immenses efforts de tous”
 
Un peuple tout entier mobilisé affronte en même temps les retards politiques, démocratiques, la crise économique et financière et les nostalgiques ...
Voir détail
   
Pour éviter l'accentuation de la crise économique : Le président de l'UFDS, Nourredine Bahbouh, appelle à l'amorce d'un dialogue rapide
 
La seule issue de sortie de crise à laquelle est confrontée d'Algérie reste le dialogue, mais avec des personnes crédibles et des représentants ...
Voir détail
   
Justice : Report du procès de l'homme d'affaires Ali Haddad au 3 juin prochain
 
Le juge d'application des peines près le tribunal de Bir Mourad Raïs (Alger) a décidé, lundi, le report du procès de l'homme d'affaires ...
Voir détail
   
Le Premier ministre du Niger entame une visite à Alger
 
Le Premier ministre du Niger, Brigi Rafini, a entamé lundi une visite officielle en Algérie, à l'invitation du Premier ministre, Noureddine ...
Voir détail
   
Afin de mettre fin à la crise : “La tenue de l'élection présidentielle est primordiale” affirme Gaïd Salah
 
Le vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), le général de corps d'armée, ...
Voir détail
   
 
 
Tebboune pour France 24 : « Le Maroc passe à une autre forme d'escalade »
Zone-Euro: Les députés allemands en soutien de la BCE dans son contentieux avec la Cour de Karlsruhe
Libye: Serraj fait part de sa volonté de dialoguer avec les forces dirigées par Khalifa Haftar
Tipaza: La tribu des Beni Menacer, un long parcours de bravoure et de résistance au colonialisme
Sahara occidental: L'UE ne reconnait pas la marocanité du Sahara Occidental
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous