Lundi 06-07-2020
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Afin de mettre fin à la crise : “La tenue de l'élection présidentielle est primordiale” affirme Gaïd Salah
 
 
Mise à jour : 21-05-2019
 
Le vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah a affirmé, lundi à Ouargla, que la tenue de l'élection présidentielle "barrera la route à ceux qui tentent de prolonger la crise", appelant à l'accélération de l'installation d'une instance indépendante chargée de l'organisation et la surveillance des élections, a indiqué un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).
"La tenue de l'élection présidentielle barrera la route à ceux qui tentent de prolonger cette crise, car la principale démarche consiste en l'impérative accélération de l'installation d'une instance chargée de l'organisation et la surveillance de l'élection. Nous attendons, dans ce cadre, l'accélération de la prise des mesures adéquates pour l'activation de ce mécanisme constitutionnel, en tant qu'outil juridique le plus approprié pour préserver la voix de l'électeur et assurer la crédibilité des élections", a fait savoir le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah dans une allocution d'orientation prononcée lors d'une rencontre avec les cadres et les personnels du secteur, durant la 2ème journée de la visite de travail et d'inspection effectuée dans la 4e Région militaire à Ouargla. Pour le vice- ministre de la Défense nationale, "la tenue de l'élection présidentielle permettra d'éviter le piège du vide constitutionnel, et ce qu'il implique comme risques et dérapages aux graves conséquences, d'où la nécessité pour l'ensemble des citoyens algériens, jaloux de la réputation de leur pays, de ses intérêts et de sa place dans le concert des Nations, d'adhérer à cette démarche décisive pour l'avenir du pays". 
M. Gaïd Salah s'est réuni avec les cadres et les personnels du Secteur, où il a prononcé une allocution d'orientation, diffusée à toutes les unités de la Région via visioconférence, et à l'entame de laquelle il a réitéré l'intérêt particulier qu'il accorde au contact permanent avec les personnels de l'Armée Nationale Populaire pendant le mois sacré de Ramadhan, tout en soulignant, à cette occasion, l'importance des résultats obtenus dans la lutte contre la corruption dans notre pays qui constitue une revendication forte parmi les revendications populaires persistantes et légitimes :
"Les résultats réalisés jusque-là dans le domaine de la lutte contre la corruption constituent une des exigences fondamentales des Algériens fidèles, loyaux et jaloux de leur patrie, des résultats qui vont dans la bonne direction, en harmonie avec la fédération des efforts et la convergence des visions entre l'Armée et le peuple. Dans le cadre de cette harmonie, il est préférable que les marches se caractérisent par un niveau raisonnable et suffisant d'organisation et d'encadrement efficace pour faire émerger de vrais représentants qui se distinguent par leur sincérité et intégrité pour transmettre les revendications légitimes de ces marches, en leur évitant toute forme d'anarchie et de tomber dans le piège de l'infiltration par des individus ayant des plans suspects qui utilisent ses manifestations comme un portail pour scander leurs slogans et brandir leurs bannières, et une passerelle pour transmettre certaines revendications irrationnelles, telle que l'exigence du départ collectif de tous les cadres de l'Etat, sous prétexte qu'ils représentent les symboles du système. Il s'agit d'une revendication non objective et irraisonnable, voire dangereuse et malveillante, qui vise à déposséder les institutions de l'Etat de ses cadres et les dénigrer. Ces cadres qui ont eu le mérite de servir leur pays à tous les niveaux, avec intégrité et dévouement, et nul n'a le droit de se substituer à la justice en leur proférant des accusations et en réclamant leur départ. Le but de ces instigateurs et ceux qui gravitent autour d'eux, est de barrer la route à toutes les solutions possibles et de plonger le pays dans une impasse politique préméditée afin d'atteindre leur objectif d'entraîner le pays vers le vide constitutionnel. Dans ce cas, les manifestations populaires deviennent une monture facile pour ces individus afin de promouvoir des idées qui ne servent pas l'Algérie et qui ne se conforment nullement aux revendications populaires scandées. Aussi, il devient impératif de revoir la manière d'organiser ces manifestations et la nécessité de les encadrer par des personnes ayant un esprit nationaliste responsable, qui craignent Allah quand il s'agit de leur peuple, leur patrie et les institutions de leur Etat, et œuvrent à transmettre les revendications populaires dans le cadre d'un dialogue sérieux et constructif avec les institutions de l'Etat, prenant en considération les revendications réalisées jusqu'à présent, grâce à l'accompagnement permanent de l'Armée Nationale Populaire, qui s'est engagée à ne pas être partie prenante à ce dialogue escompté". Il a par ailleurs, souligné que la persistance de la crise aura de graves conséquences sur les domaines économique et social du pays, notamment sur les postes de travail et sur le pouvoir d'achat des citoyens.
En somme, ceux qui veulent maintenir le pays dans l'impasse sont des individus et des entités qui tentent sciemment de nous mener vers le vide constitutionnel avec tous les risques et menaces qu'il peut comporter. L'impasse politique et le vide constitutionnel planifiés de manière délibérée par ces entités est un parcours aux conséquences désastreuses sur les plans économique et social du pays, notamment dans le domaine des investissements et la préservation des postes d'emploi et du pouvoir d'achat des citoyens, voire sur tous les autres plans ayant un lien avec le processus de développement de manière générale. 
Il paraît que certains sont dérangés de voir l'Etat préserver sa notoriété et que ses institutions continuent à s'acquitter normalement de leurs missions, en dépit de cette crise ".
Pour rappel,  M. Gaïd Salah, a entamé dimanche une visite de travail et d'inspection à la 4e Région militaire à Ouargla.
Cette visite entre "dans le cadre des visites de contact direct avec les personnels pendant le mois sacré de Ramadhan, à travers toutes les unités de l'Armée Nationale Populaire et l'ensemble des Régions militaires".
Leïla S.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Bensalah à l’occasion de la Journée nationale de l'étudiant : "La réussite de la transition exige d'immenses efforts de tous”
 
Un peuple tout entier mobilisé affronte en même temps les retards politiques, démocratiques, la crise économique et financière et les nostalgiques ...
Voir détail
   
Pour éviter l'accentuation de la crise économique : Le président de l'UFDS, Nourredine Bahbouh, appelle à l'amorce d'un dialogue rapide
 
La seule issue de sortie de crise à laquelle est confrontée d'Algérie reste le dialogue, mais avec des personnes crédibles et des représentants ...
Voir détail
   
Justice : Report du procès de l'homme d'affaires Ali Haddad au 3 juin prochain
 
Le juge d'application des peines près le tribunal de Bir Mourad Raïs (Alger) a décidé, lundi, le report du procès de l'homme d'affaires ...
Voir détail
   
Le Premier ministre du Niger entame une visite à Alger
 
Le Premier ministre du Niger, Brigi Rafini, a entamé lundi une visite officielle en Algérie, à l'invitation du Premier ministre, Noureddine ...
Voir détail
   
Réunion des membres du JMMC à djeddah : Engagement pour un marché équilibré du pétrole
 
Alors que les prix du pétrole se sont maintenus lundi à plus de 72 dollars le baril en cours d'échanges européens et l'Arabie saoudite, le ...
Voir détail
   
 
 
Tebboune pour France 24 : « Le Maroc passe à une autre forme d'escalade »
Zone-Euro: Les députés allemands en soutien de la BCE dans son contentieux avec la Cour de Karlsruhe
Libye: Serraj fait part de sa volonté de dialoguer avec les forces dirigées par Khalifa Haftar
Tipaza: La tribu des Beni Menacer, un long parcours de bravoure et de résistance au colonialisme
Sahara occidental: L'UE ne reconnait pas la marocanité du Sahara Occidental
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous