Vendredi 25-09-2020
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Post Scriptum  
 
 
 
S'affranchir de la dpendance des hydrocarbures
 
 
Mise à jour : 24-09-2020
 
La priorité du gouvernement du Premier ministre, M. Abdelaziz Djerad à travers le Plan d'action mis en œuvre et ayant pour essence principale le programme du président de la République Monsieur Abdelmadjid Tebboune est orientée vers une nouvelle politique économique et financière visant à créer les mécanismes et l'écosystème adéquats pour le renouveau du développement national, notamment la diversification de l'économie créatrice de richesses et d'emploi et en même temps comme une substitution à la rente des hydrocarbures . Il s'agit de fait d'une phase de recadrage macro-économique et financière et leurs impacts sur le développement national et l'amélioration des conditions de vie des citoyens en tenant compte des priorités qui s'imposent. Une nouvelle gouvernance macro-économique et sectorielle est donc nécessaire afin que la compétitivité globale et sectorielle de l'économie soit de mise, grâce au développement des infrastructures pour asseoir un cadre macro-économique de soutien au développement. Ceci est d'autant plus en marche que la stratégie des politiques saines, prévisibles et transparentes mise en œuvre par le Gouvernement s'entendent aussi en termes de leur pertinence vis-à-vis des enjeux, aux défis et aux objectifs de développement national tracé par le président Abdelmadjid Tebboune et de la reconstruction du pays en direction de l'Algérie nouvelle. 
A ce niveau, il est évident que la définition de cette nouvelle vision et des orientations stratégiques du chef de l'Etat, en politiques économique et sociale est assurée, effective et surtout porteuse dans le sens et la direction voulue pour l'instauration du nouveau modèle  de croissance économique basé sur la diversification de la croissance et l'économie de la croissance. L'urgence d'accélérer ce nouveau modèle économique qui passe par de profondes transformations structurelles en vue d'assurer une croissance économique pérenne et une équité sociale affranchies de la dépendance des hydrocarbures, est la raison pour laquelle les réajustements mis en œuvre par le Premier ministre, M. Abdelaziz Djerad sous la dictée du chef de l'Etat ne constituent pas une finalité en soi mais doivent être considérés plutôt comme un début de l'affranchissement de cette dépendance..
Dans cette ambitieuse perspective, le président de la République, Monsieur Abdelmadjid Tebboune lors de la cérémonie d'ouverture de la Conférence nationale sur le plan de relance pour une économie nouvelle qui s'est tenue au mois d'août dernier à Alger, a dans ses orientations et directives traitant de la relance économique, insisté sur l'obligation de résultat devant se concrétiser à court terme, soit avant la fin de l'année en cours. M. Tebboune a réitéré sa détermination de réduire de 20 % le poids des hydrocarbures dans l'économie. Il a aussi préconisé qu'à cette même échéance, la valeur des exportations hors hydrocarbures soit de l'ordre de 5 milliards de dollars au lieu de 2 milliards actuellement. Ainsi, la nécessité de diversifier l'économie nationale pour diminuer sa dépendance aux hydrocarbures revêt un caractère d'urgence en raison de la chute spectaculaire des cours du pétrole à partir de la mi-mai 2014. 
C'est pourquoi, le gouvernement a opté pour une nouvelle vision accompagnant cette nouvelle politique de croissance, une vision dans laquelle la politique économique n'est pas seulement l'identification des secteurs économiques prioritaires et l'énoncé de mesures d'accompagnement mais aussi et surtout  un nouveau processus de concertation et de dialogue entre le Gouvernement et le secteur privé et l'ensemble des entreprises à travers un " contrat " dédié et visant à réduire les incertitudes inhérentes aux chocs qui peuvent survenir au regard de la mondialisation et de la crise économique mondiale , notamment la persistance de la chute des cours pétroliers sur le marché mondial. Il s'agit d'adhérer aux nouveaux choix économiques du pays et à encourager les innovations technologiques, nouveau marché d'exportation.
B. C.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous