Lundi 22-12-2014
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
Tripartite  
 
L'UGTA proposera la baisse de l'IRG, l'augmentation du SNMG et la redéfinition du 87 bis
 
 
Mise à jour : 17-09-2011
 
M. Achour Telli, membre de la direction de l' Union générale des travailleurs algériens (UGTA), a indiqué, avant-hier, à Alger, que l'UGTA va soumettre des propositions à la prochaine tripartite (gouvernement-patronnat-syndicat), relatives à la révision à la baisse de l'indemnité sur le revenu global (IRG), l'augmentation du salaire minimum national garanti (SNMG) et la redéfinition de l'article 87 bis. Invité de l'émission "Jeudi économie" de la chaîne internationale de la radio nationale, le secrétaire national de l'UGTA chargé des conflits sociaux et des questions économiques, a déclaré que "la centrale syndicale soumettra à la tripartie des propositions dans le cadre de l'amélioration des conditions socioprofessionnels les des travailleurs, relatives notamment à la révision à la baisse de l'IRG, l'augmentation du SNMG et la redéfinition de l'article 87 bis". L'article 87 bis stipule, selon ce responsable de l'UGTA,  que le SNMG comprend  le salaire de base, les indemnités et les primes, à l'exclusion des indemnités versées au titre de remboursement de frais engagés par le travailleur. Il a expliqué, à ce sujet, que l'UGTA a établi 11 simulations dans 11 secteurs qui concernent les 2/3 de l'ensemble des travailleurs, pour "arriver à une vision claire et à des propositions chiffrées et concrètes". Toutes ces propositions, a précisé M. Telli, auront une incidence financière et le choix d'une variante des trois qui sont proposées par l'UGTA, dépendra des trois partenaires (patronat/ syndicat/ gouvernement). "L'UGTA veut aller vers l'amélioration des conditions des travailleurs par l'une des trois propositions", a-t-il souligné. M. Telli a affirmé, en outre, que la tripartite du 29 septembre prochain "se penchera sur le dossier des retraités, la valorisation et l'amélioration de la production nationale, ainsi que l'amélioration des conditions socioprofessionnelles des travailleurs". Les questions liées à la représentativité syndicale, soit au niveau du privé ou des entreprises nationales et étrangères, seront également au menu de cette tripartite, a expliqué ce responsable de l'UGTA. Il y aura aussi des discussions sur l'application des différentes conventions de branches au niveau de l'ensemble des entreprises nationales publiques et privées et les entreprises étrangères, a encore indiqué M. Telli. Il a estimé, dans ce contexte, que cette tripartite "est très importante" pour l'UGTA, car, a-t-il expliqué, "il s'agit d'une tripartite sociale qui rentre dans le cadre de l'amélioration des conditions des travailleurs". Répondant à une question relative à l'examen du Code du travail, M.Telli a affirmé qu'il existe "quelques différentds" au sein de la Commission mixte qui se penche actuellement sur ce dossier au niveau du ministère du Travail. Ce dossier peut être étudié au cours de cette tripartite, sinon il sera différé à la prochaine, a-t-il souligné, ajoutant que "cela dépendra du travail qui sera accompli par la commission mixte". S'agissant du dossier des retraités, M. Telli a estimé qu'il est "important" qu'il soit au menu de cette tripartite, de par, a-t-il expliqué, le nombre de cette population dépassant les 600.000 retraités. "L'UGTA a engagé une étude pour voir les incidences financières et les moyens à mettre en oeuvre pour améliorer les pensions des différentes catégories des retraités", a-t-il indiqué. Tout en insistant sur la nécessité de dégager les moyens pour promouvoir et améliorer la production nationale, il a souligné que "l'UGTA est pour l'annulation de l'importation de la friperie". Il a affirmé, à ce sujet, que le secrétaire général de l'UGTA, M. Abdelmadjid Sidi Said, a saisi par écrit le Premier ministre  pour revoir la décision qui a été prise, à ce propos, dans la loi de financeS de 2009. Il a indiqué, dans le même cadre, que la Centrale syndicale propose l'instauration d'une TVA propre à l'importation des produits manufacturés ou destinés à la revente, afin de donner la priorité à la production nationale. Au sujet de la promotion et de la valorisation de la production nationale, M. Telli a affirmé que la centrale syndicale est pour l'ouverture et l'organisation de marchés de gros des fruits et légumes. Tout en plaidant pour l'organisation de la filière viande, il a affirmé que l'UGTA a fait une étude qui a démontré que cette filière est capable de créer plus de 150.000 emplois. Il a également proposé l'ouverture et la réhabilitation des grandes surfaces, afin, a-t-il dit, de permettre au citoyen d'avoir l'ensemble des produits de première nécessité. M. Telli a indiqué, en outre, que l'UGTA est pour l'instauration à nouveau du crédit à la consommation, pour, donner aux travailleurs la possibilités d'acquérir un véhicule ou d'avoir des possibilité d'acquérir un logement. Il a également proposé, dans le cadre de la valorisation de l'outil de production national, la révision des modalités d'octroi des marchés publics. "l'UGTA considère que les pouvoirs publics doivent privilégier l'entreprise algérienne dans ce domaine", a-t-il souligné. Il a renouvelé, en outre, la proposition de l'UGTA de mettre en place un observatoire national du commerce pour traiter l'ensemble des dysfonctionnements qui caractérisent le marché national.
Islam L.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
France : Le pôle énergie d'Alstom est autorisé à devenir américain
Etat Islamique : Nouvelle offensive kurde en Irak et en Syrie
De nouvelles configurations géostratégiques entre Washington et Pékin : L'enjeu technologique
Mascara : Prochaine mise en service du complexe de production de cigarettes de Sig
Un métro aérien pour la capitale : Entre le rêve et la réalité !
 
 
 
S'en sortir ou nous en sortir ?
Y a-t-il un pays qui à lui seul peut sortir d'une situation de crise (terrorisme surtout) quand on considère que c'est un phénomène ...
   
  Lire la suite
 
 
Alerte et inquiétude face aux salafistes
 
Abdelfattah Hamdache, ce soi-disant chef d'un mouvement non reconnu baptisé Front de la Sahwa islamique, fait aujourd'hui de l'islam ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 116,76   $/baril
WTI New York 106,34   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 79.2149 79.2299
Euro 108.5719 108.6163
Livre 129.5631 129.6089
Yen (100) 76.7809 76.8327
SAR 21.1212 21.1257
KWD 280.1093 280.8575
AED 21.5662 21.5715
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 21 29 71 84
Rédaction        :TEL+213 21 23 44 54
                         TEL+213 21 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous