Dimanche 27-09-2020
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Secteur de l'apiculture : L'objectif est de produire 100 000 q de miel d'ici à 2020
 
 
Mise à jour : 20-02-2016
 
L'apiculture est considérée comme une filière axiale dans la stratégie de l'Etat afin de diversifier l'économie nationale hors hydrocarbures, d'ailleurs, le ministère de tutelle a mis en exergue plusieurs démarches pour encourages cette filière, notamment la  mise en œuvre durant l'année en cours d'une feuille de route pour développer l'apiculture, visant essentiellement l'amélioration de la productivité et l'élaboration des normes de qualité du miel d'Algérie.
"Cette feuille de route permettra de consolider les efforts consentis dans le développement de la filière et définir notre vision future concernant l'amélioration de la qualité de nos produits apicoles", a affirmé le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Sid Ahmed Ferroukhi.
Ainsi, le ministère a désigné des groupes de réflexion chargés de faire des propositions portant sur l'amélioration de la productivité et de la qualité du miel en prévision d'exporter vers le marché international.
Parmi ces axes, M. Ferroukhi a cité la création d'un laboratoire d'analyse et de contrôle de la qualité et l'élaboration de normes et  paramètres afin de faire connaître le miel d'Algérie. Le ministre a soutenu que l'apiculture avait connu un développement important durant ces 15 dernières années aussi bien en quantité de production qu'en nombre d'apiculteurs qui dépassent 30 000 professionnels. La production nationale du miel a atteint environ 56.000 quintaux  l'année 2015, l'objectif étant d'arriver à 100 000 quintaux d'ici à 2020.
 
L'apiculture peut créer 10 000 emplois par an 
D'autre par, l'apiculture peut créer annuellement 10 000 emplois et générer un revenu de 3 milliards DA uniquement en exploitant les produits dérivés du miel, selon des études présentées par des experts avant-hier à l'université de Bejaia à l'occasion d'un séminaire national consacré à cette filière apicole. "Il y a un potentiel insoupçonné, capable de contribuer à la création de 10 000 emplois par an, pour peu que les méthodes et normes de l'apiculture modernes soient respectées", a indiqué, à ce titre,  Dr. Abdelmadjid Bouchouareb, médecin spécialiste et chercheur en apithérapie.
Il a, à cet effet, mis en relief, les effets thérapeutiques des produits de la ruche, dont la combinaison avec les enjeux économiques, placé la filière à un ordre d'importance stratégique. La plupart des intervenants ont longuement plaidé pour augmenter la contribution de la filière au développement agricole, en général, et rural en particulier, estimant que ses potentialités actuelles sont sous-exploités, et ses rendements modestes. "Alors que sous d'autres latitudes les ruches produisent 15 kilos de miel chacune en Algérie, on est encore à se satisfaire de cinq à sept kilos (5-7 kilos) par unité", se désole un participant qui ne manquera pas de faire cas de la production de la gelée royale ou de la propolis, collectés dans des proportions tout aussi modeste. "Il va falloir revoir la copie et donner à la filière ses lettres de noblesse", insistera-t-il, rappelant que "partout dans le monde, il y'a un retour aux produits naturels, dont le miel et que dans cette perspective, l'Algérie, qui a déjà beaucoup investit par le truchement des fonds d'aide à l'apiculture, en finançant un lot de 30 ruches par apiculteur ainsi que les équipements correspondants, peut gagner son pari". A l'évidence, pour y parvenir d'aucun ont rebondi sur le chapitre "formation", qui reste le maillon fort à promouvoir, car désormais, estiment-ils, la filière exige des connaissances fines dans ses différentes activités et des méthodes améliorées de conduite des ruches, "qui ne peuvent s'accommoder ni des pratiques traditionnelles, ni de tâtonnements autrement elle (filière) disparaîtrait à la vitesse des abeilles."
Rebondissant sur les enjeux, Dr Bouchouareb, traitant du volet thérapeutique du miel, a affirmé que "la gelée royale augmente l'immunité", indiquant qu'"on a déjà fait des ovules à base de propolis et de miel qui ont donné de bons résultats.
 
On va encore l'expérimenter"
Il a ajouté que des tests similaires ont été faits sur d'autres malades, soumis à un traitement à base de miel et de pollen et qui ont donné des résultats tout aussi palpables.
"On s'est rendu compte que la taille du cancer de la prostate diminue grâce à ce traitement naturel", s'est-il félicité. 
Par ailleurs, une superficie de 66 409 hectares est réservée à l'apiculture au niveau de la wilaya d'Ain Temouchent, faisant d'elle une région potentielle dans ce domaine, a-t-on appris du directeur des services agricoles (DSA).
Cette superficie qui se répartit entre l'arboriculture (28.749 ha), les forêts (29.556 ha) et le maquis (8.104 ha) est disséminée entre sept zones mellifères de la wilaya, dont les communes de Oulhaça, Ain Kihal, Aougbellil et Tamazoura, a indiqué M. Berkane Naimi, en marge du 3ème Salon régional du miel abrité, depuis dimanche dernier, par la maison des jeunes "1er novembre" d'Ain Temouchent.
Cette superficie peut recevoir 10 000 ruches au total avec une production de 30 kilogrammes/an par ruche selon les normes, a-t-il souligné, rappelant que la production de miel dans la wilaya d'Aïn-Temouchent a enregistré, en 2014, une augmentation de 39 quintaux, passant de 358 quintaux en 2013 à 397 q en 2014.
La wilaya compte, également, sur la mise en production de 6 921 unités ou colonies, dont 5 238 ruches modernes et 1 683 traditionnelles.
Pas moins de 2 821 colonies d'abeilles ont été mises à l'essaimage et 1 200 unités essaims ont été produites donnant, en 2014, une production de 397 quintaux par le biais de 4 100 ruches, a-t-on précisé.
Pour leur part, les apiculteurs présents à cette manifestation ont recommandé la mise en place d'une carte d'apiculteur qui leur permettra de bénéficier des avantages réglementaires décidés par le ministère de tutelle. Ils ont suggéré, aussi, la création d'une coopérative régionale ou nationale pour la commercialisation du miel et dérivés.
Organisé par la direction des services agricoles (DSA) en étroite collaboration avec la chambre d'agriculture et les associations des apiculteurs de Sidi Bel-Abbes et Ain Temouchent, ce salon regroupe une quinzaine de participants de cinq wilayas (Sidi Bel-Abbes, Mostaganem, Tlemcen, Médéa et Ain Temouchent).
Hamza Belaidi.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Environnement : Mise en place d'un système national d'information
 
Un système national d'information environnementale (SIE) a été mis en place par l'Observatoire national de l'environnement et du développement ...
Voir détail
   
Renforcement du Tourisme dans le pays : Près de 1 300 projets en cours de réalisation
 
Près de 1 300 projets touristiques, à court terme, sont en cours de réalisation à travers le pays, a indiqué jeudi en marge d'une visite ...
Voir détail
   
Accord conclu entre l'Arabie Séoudite, le Qatar, le Venezuela et la Russie pour redresser les cours pétroliers : Le professeur Chems Eddine Chitour peu confiant
 
Chems Eddine Chitour, directeur du laboratoire de valorisation des hydrocarbures à l'Ecole nationale polytechnique est catégorique : l'accord conclu entre ...
Voir détail
   
27e anniversaire de la création de l'UMA : Abdelaziz Bouteflika appelle ses homologues maghrébins à relever le défi de l'Union
 
A l'occasion du 27e anniversaire de la création de l'Union du Maghreb arabe (UMA), Le président de la République M. Abdelaziz Bouteflika, a ...
Voir détail
   
Journée du Chahid : Bouteflika appelle à un sursaut national
 
Le président de la République Abdelaziz Bouteflika a appelé jeudi à faire de la Journée nationale du Chahid et du nouvel acquis constitutionnel ...
Voir détail
   
Forum sur l'investissement en Afrique : Bouchouareb en Egypte pour y prendre part
 
Le ministre de l'Industrie et des Mines Abdesselam Bouchouareb participera au Forum sur l'investissement en Afrique "Africa 2016", qui se tient aujourd'hui et ...
Voir détail
   
Remaniement ministériel : Bouteflika maintient le gouvernement actuel
 
" La démission du gouvernement n'est pas à l'ordre du jour, aucune disposition de la Constitution révisée ne la prévoit ", a ...
Voir détail
   
Algérie-Kazakhstan : Signature d'un mémorandum d'entente
 
L'Algérie et le Kazakhstan ont signé jeudi à Alger un mémorandum d'entente sur des consultations politiques entre les deux ...
Voir détail
   
 
 
NAAMA : Les problèmes de développement en suspens de nombreuses zones d’ombre réglés
La nouvelle constitution doit s'insérer au sein d'objectifs stratégiques de l'Algérie de demain 2020/2025/2030 : Refondation de l'Etat, Economie de marché à finalité sociale et Démocratie ...
Le Maroc "utilise politiquement" la question des droits de l'Homme pour discréditer le Polisario
Selon Ammar Belhimer : "Le débat sur la Constitution dénote la conscience du peuple qui suit de près le sujet "
Mali : Le président et le vice-président de transition ont prêté serment
 
 
 
 
 
Le projet de révision de la Constitution suscite un espoir ...
 
Le projet  de révision de la Constitution soumis à référendum populaire suscite un grand espoir quant à ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous