Samedi 27-09-2020
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Remaniement ministériel : Bouteflika maintient le gouvernement actuel
 
 
Mise à jour : 20-02-2016
 
" La démission du gouvernement n'est pas à l'ordre du jour, aucune disposition de la Constitution révisée ne la prévoit ", a indiqué, jeudi, une source autorisée de la Présidence de la République ", à l'APS. 
Au sujet de la " persistance des spéculations et commentaires sur une démission du gouvernement, la même source a affirmé que " rien dans la Constitution révisée ne nécessite une démission du gouvernement, qui n'est donc pas à l'ordre du jour ". Cette information puisée de la Présidence de la République vient en quelque sorte mettre les choses au clair  à l'heure de la nouvelle loi fondamentale, provoque un tournant politique majeur et met ainsi un terme aux spéculations et convoitises partisanes à être servies par le président Bouteflika lors d'un éventuel remaniement ministériel et qui s'avère être qu'une illusion colportée par certains cercles. Ceux qui avaient un intérêt vital à empêcher la continuité gouvernementale dans l'espoir de créer une cassure de son plan d'action ou qui, grâce à leur frivolité politique mènent un jeu diabolique pour mieux se positionner sur le terrain de l'aventure politicienne, ceux-là s'aperçoivent qu'ils n'ont rien compris aux réalités du renouveau national et aux nouveautés politiques rapportées par le nouveau texte constitutionnel. Les oiseaux de mauvais augure doivent donc déchanter. En maintenant l'actuelle équipe gouvernementale, le chef de l'Etat démontre amplement ce souci de la continuité et de l'expérience permettant d'imposer une nouvelle doctrine à la fois politique et économique qui pourrait profiter aux intérêts de l'immense majorité de la population. Une stabilité, bien plus favorable, à l'en croire que les précédentes permettant d'inaugurer la mise en œuvre de la nouvelle constitution sous les meilleures auspices. La question socio-économique clonée à celle de la démocratie est en tout cas au centre des préoccupations du moment, à tel point que la démission du gouvernement n'est pas à l'ordre du jour sine die dans le dessein de permettre au Premier ministre, Abdelmalek Sellal et à son équipe d'être davantage réceptifs  aux nouvelles données introduites par la Constitution et pour qu'il obtienne une plus grande productivité sur le plan politique, démocratique, économique, social et culturel. Il s'agit pour l'Exécutif de reprendre à son compte ces secteurs, mais avec une démonstration politique très brillante sur le terrain, toutes les aspirations socio-économiques qui sont largement revendiquées et répandues dans les milieux de la société algérienne. On ne saurait s'attarder sur la démarche politique du gouvernement : l'objectif est de faire entériner une nouvelle stratégie, de nouveaux rapports, de nouvelles perspectives socio-économiques avec la solution des difficultés réelles du pays. Dans cette optique, le président Bouteflika dans le message qu'il a adressé jeudi à l'occasion de la journée nationale du Chahid a notamment rappelé que : Si dans le champ de la politique et des idéologies, les divergences sont le plus souvent inévitables, sinon souhaitables, force est de constater que l'unanimité du peuple algérien s'est faite incontestablement autour des vertus de la glorieuse Révolution du 1er Novembre". Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika insiste dans le même message pour dire : " Nous célébrons, en ce jour, les martyrs de la Guerre de libération  alors que l'Algérie a fini d'enrichir sa Constitution en faveur du renforcement de l'exercice démocratique et des droits et libertés, mais surtout pour réaffirmer l'attachement du peuple algérien à son identité et à ses référents nationaux. Une telle démarche procédait évidemment du souci d'enraciner les principes de la Révolution du 1er Novembre et de glorifier la mémoire de ces Héros qui ont permis au pays de recouvrer sa souveraineté et sa liberté. Faisons que cet événement phase et cet acquis constitutionnel soient porteurs d'un sursaut national à la mesure des défis de notre temps pour conforter notre unité nationale, préserver l'héritage des chouhada et parachever leur œuvre en préservant sur la voie du développement économique et du progrès social".    
Ammar Zitouni.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Environnement : Mise en place d'un système national d'information
 
Un système national d'information environnementale (SIE) a été mis en place par l'Observatoire national de l'environnement et du développement ...
Voir détail
   
Renforcement du Tourisme dans le pays : Près de 1 300 projets en cours de réalisation
 
Près de 1 300 projets touristiques, à court terme, sont en cours de réalisation à travers le pays, a indiqué jeudi en marge d'une visite ...
Voir détail
   
Accord conclu entre l'Arabie Séoudite, le Qatar, le Venezuela et la Russie pour redresser les cours pétroliers : Le professeur Chems Eddine Chitour peu confiant
 
Chems Eddine Chitour, directeur du laboratoire de valorisation des hydrocarbures à l'Ecole nationale polytechnique est catégorique : l'accord conclu entre ...
Voir détail
   
27e anniversaire de la création de l'UMA : Abdelaziz Bouteflika appelle ses homologues maghrébins à relever le défi de l'Union
 
A l'occasion du 27e anniversaire de la création de l'Union du Maghreb arabe (UMA), Le président de la République M. Abdelaziz Bouteflika, a ...
Voir détail
   
Journée du Chahid : Bouteflika appelle à un sursaut national
 
Le président de la République Abdelaziz Bouteflika a appelé jeudi à faire de la Journée nationale du Chahid et du nouvel acquis constitutionnel ...
Voir détail
   
Secteur de l'apiculture : L'objectif est de produire 100 000 q de miel d'ici à 2020
 
L'apiculture est considérée comme une filière axiale dans la stratégie de l'Etat afin de diversifier l'économie nationale hors ...
Voir détail
   
Forum sur l'investissement en Afrique : Bouchouareb en Egypte pour y prendre part
 
Le ministre de l'Industrie et des Mines Abdesselam Bouchouareb participera au Forum sur l'investissement en Afrique "Africa 2016", qui se tient aujourd'hui et ...
Voir détail
   
Algérie-Kazakhstan : Signature d'un mémorandum d'entente
 
L'Algérie et le Kazakhstan ont signé jeudi à Alger un mémorandum d'entente sur des consultations politiques entre les deux ...
Voir détail
   
 
 
NAAMA : Les problèmes de développement en suspens de nombreuses zones d’ombre réglés
La nouvelle constitution doit s'insérer au sein d'objectifs stratégiques de l'Algérie de demain 2020/2025/2030 : Refondation de l'Etat, Economie de marché à finalité sociale et Démocratie ...
Le Maroc "utilise politiquement" la question des droits de l'Homme pour discréditer le Polisario
Selon Ammar Belhimer : "Le débat sur la Constitution dénote la conscience du peuple qui suit de près le sujet "
Mali : Le président et le vice-président de transition ont prêté serment
 
 
 
 
 
Le projet de révision de la Constitution suscite un espoir ...
 
Le projet  de révision de la Constitution soumis à référendum populaire suscite un grand espoir quant à ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous