Mercredi 18-10-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Collectivits locales : Noureddine Bedoui recadre les walis
 
 
Mise à jour : 15-06-2016
 
L'heure de vérité pour les walis a sonné. Ils doivent changer de comportement et de schémas en ce qui concerne la conduite du développement local. C'est ce qui ressort de la série de rencontres d'évaluation des activités des collectivités locales que vient d'entamer lundi à partir de l'Ouest du pays le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, M. Noureddine Bedoui où il a 
rencontré les 13 walis de cette région. 
 
 
Une rencontre qui sera élargie aux autres régions du pays. Elle a, bien sûr porté sur la question cruciale du développement local, le rôle du wali en tant que représentant du gouvernement et ses prérogatives à relancer l'investissement en dehors du budget de l'Etat. Mais, dans l'un et l'autre cas, c'est surtout le problème de la bonne gouvernance, la rationalisation de la dépense publique, la recherche de nouvelles ressources de financement, la lutte contre la bureaucratie, la consolidation et le renforcement du service public, l'assainissement du foncier industriel et les moyens de fructifier les capacités locales fiscales qui ont été au centre de cette évaluation que M. Bedoui a voulu sans complaisance et comme un avertissement à certains walis à se ressaisir. Dans ce contexte, le ministre de l'Intérieur a déclaré : " aujourd'hui, le rôle du wali est de faire de la wilaya un soutien essentiel de développement pour l'Etat et non une charge à supporter ". Ce choix et cet objectif visés par M. Bedoui pourraient toujours se multiplier sur la table d'intervention du chef de l'exécutif de wilaya, à condition qu'il sache mettre en relief les prérogatives qui lui sont assignées pour rentabiliser le développement local, ses idées et ses initiatives à faire émanciper sa région, le plein politique dans le nouveau modèle économique de croissance (2016-2019) pour lequel le gouvernement y compte une participation et contribution effectives de tous les partenaires économiques et sociaux soutenus et encouragés par l'Etat afin de faire de ce modèle un instrument de sortie de crise et une alternative fiable au secteur des hydrocarbures. 
Faisant de cela une priorité absolue, M. Bedoui a indiqué : " chaque wilaya et chaque commune dispose de potentialités de développement importantes qui n'attendent que des idées et des initiatives capables de les rentabiliser et de les développer ". Ce qui signifie que chaque wali, aujourd'hui doit s'identifier totalement à ce développement visant l'exploitation rationnelle des richesses naturelles dont dispose sa région et qui sont sources de croissance, de revenus et de création d'emplois, courir après la solution des contraintes de la conjoncture présente et celles des réalités propres aux divers étapes de développement global. Indéniablement donc il est exigé du chef de l'exécutif de la wilaya de s'éclater socialement et économiquement et d'instaurer des passerelles nouvelles avec la société civile, les partenaires locaux et le monde de l'investissement porteur, et relancer l'indispensable processus ambivalent et multiple, qui est inhérent à la nature même du renouveau national initié par le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika depuis 1999. Un  renouveau à mener et que les walis doivent placer au-dessus de toute autre référence rigide et à tout intérêt conjoncturel. Et, d'ailleurs, le ministre de l'Intérieur qui, volontairement, estime qu'il y a lieu de faire dans une rupture déclarée et définitive avec les pratiques antérieures a rappelé les dispositions introduites par la Constitution amendée qui " soutient le rôle du wali dans ses actions de développement économique local, l'amélioration des ressources financières et la création de la richesse ".  
L'intérêt de ce genre de rencontres est tout d'abord de consolider et de renforcer la décentralisation, le contact direct avec les responsables locaux afin de les maintenir en éveil dans cette période difficile que traverse la pays sur le plan financier en raison de la baisse continue des prix du baril de pétrole sur le marché mondial et ses impacts défavorables sur l'économie nationale, la maîtrise du climat social, le véhicule et la nécessaire mobilisation de tous autour des questions sécuritaires, la prévention contre les tentatives de la fitna au sein de la société, et le rejet de la politique politicienne que d'aucuns utilisent contre la cohésion nationale.  Cela s'apparente à une démarche initiatique revendiquant des avancées en matière socio-politique, de développement socio-économique devenu incontournable pour pallier au déclin des revenus tirés de la rente pétrolière. C'est sur ces chapitres que le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui a instruit les walis d'agir. Une approche qu'ils doivent valoriser sur le terrain en étant l'instrument et la voie royale du prolongement de l'action gouvernementale. 
Pour s'y faire et à bien faire la lecture des orientations et des directives de M. Bedoui en direction des walis, ces derniers doivent être capables de manager, d'organiser, de trancher sur le vif en ce qui concerne le développement économique et sur les autres questions sociales et culturelles afin de ne pas laisser le terrain libre à une certaine propagande et autres surenchères jetant sur la place publique beaucoup de préjugés dont l'objectif et d'affaiblir la solidarité, la mobilisation et la vigilance des citoyens. Il suffit pour les représentants du gouvernement de faire preuve de bonne gouvernance, d'intégrité et d'engagement à servir l'intérêt général. C'est ce qui est précieux pour un commis de l'Etat souvent à l'attention et préoccupations dans l'intérêt économique, social et culturel.  
Ammar Zitouni
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Selon Mkidche : La LFC 2016 a t vritablement prise en compte
 
Pour analyser les répercussions de la crise économique induite par la chute des cours du brut et cerner les minima permettant d'y faire face, le vice ...
Voir détail
   
Importations de sucre : Baisse de 28% de la facture
 
Si, les importations de sucre (de betterave brute, de canne à sucre, sirop de lactose et lactose à l'état solide) ont diminué à 714,76 millions ...
Voir détail
   
Lutte contre le chmage en Algrie : Des entreprises expertes pour stopper le phnomne
 
Le chômage continue à prendre de l'ampleur en Algérie. Pour preuve, ils sont 11.2 % de jeunes diplômés algériens qui se trouvent ...
Voir détail
   
Code de l'investissement : La corruption parmi les facteurs ayant induit l'chec des politiques d'investissement
 
L'examen du projet de Code de l'investissement s'est poursuivi hier, lors d'une séance présidée par Mohamed Larbi Ould Khelifa, président ...
Voir détail
   
Affaire El Khabar : Le verdict sera prononc aujourd'hui
 
Le président du tribunal, Mohamed Dahmane, avait annoncé mercredi dernier la date du jugement après avoir entendu les plaidoiries des deux parties, El Khabar et ...
Voir détail
   
Aprs cessation dfinitive de l'activit : Obligation de rserve pour les militaires
 
Le militaire est tenu à l'obligation de réserve en "tout lieu" et en "toute circonstance", notamment après cessation définitive ...
Voir détail
   
 
 
Scurit alimentaire nationale : L'Algrie se rapproche d'une autosuffisance en produits agricoles
Politique nationale de solidarit : Plus de 3 millions de personnes ont bnfici d'aide et d'emploi
En pleine priode de rsultats : Wall Street atteint des sommets
Commerce lectronique : Un projet adopter avec clrit
Massacre du 17 octobre 1961 : Crmonie de recueillement sur le pont Saint-Michel Paris
 
 
 
Identifions nos vulnrabilits
La même configuration dans l'Assemblée nationale a certainement sa part dans l'entretien de la crise qu'on dit être multiforme et la reconduction ...
   
  Lire la suite
 
 
Vaincre les antagonismes politiques
 
La question du comment sortir la société de la nasse de l'anxiété se pose de plus en plus, tant les fissures ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous