Lundi 16-01-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Selon Mkidche : La LFC 2016 a t vritablement prise en compte
 
 
Mise à jour : 15-06-2016
 
Pour analyser les répercussions de la crise économique induite par la chute des cours du brut et cerner les minima permettant d'y faire face, le vice président du Conseil national économique et social se dit en faveur de l'ouverture d'un " dialogue politique " entre l'opposition et le gouvernement.  
S'exprimant, hier, sur les ondes de la 
chaîne 3 de la Radio Algérienne, celui-ci considère que la crise des hydrocarbures a été sous-estimée par les pouvoirs publics, posant la question de savoir ce qui a été fait, depuis, pour en limiter les implications.
 Commentant, par ailleurs le modèle de croissance économique, objet de la dernière Tripartite, dont il dit attendre d'en connaître le profil, M. Mustapha Mékidèche, estime que le plus important réside dans l'effectivité de sa mise en œuvre.
Il observe, de plus, que ce n'est qu'à l'occasion de la Loi des finances de 2016 qu'a été véritablement prise en compte l'ampleur de cette dernière, dont le premier élément, souligne-t-il, a été illustré par la contrainte budgétaire.
Pour appuyer ses propos il rappelle que le déficit budgétaire, évalué initialement à 25 milliards pour cette année, atteindra, selon ses estimations, les 30 milliards de dollars.
Face à cette situation, et parce que " notre capacité de résilience a diminué de 50% ", le vice-président du CNES considère qu'il va falloir " allumer d'autres moteurs de croissance " pour mobiliser d'autres ressources budgétaires.
Pour notamment améliorer le climat des affaires, dont l'un des handicaps, dit-il, est représenté par la question du foncier, il appelle à sauter les " verrous bureaucratiques " pour en faciliter l'accès aux promoteurs.  
Parmi les autres solutions qu'il préconise pour rassembler des ressources supplémentaires il appelle à " mettre à plat " le système des subventions, à  prendre en main la question du " gaspillage dans la dépense publique " et à  revoir, à la hausse, les prix des carburants et de l'électricité.   
Malika R.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Collectivits locales : Noureddine Bedoui recadre les walis
 
L'heure de vérité pour les walis a sonné. Ils doivent changer de comportement et de schémas en ce qui concerne la conduite du développement ...
Voir détail
   
Importations de sucre : Baisse de 28% de la facture
 
Si, les importations de sucre (de betterave brute, de canne à sucre, sirop de lactose et lactose à l'état solide) ont diminué à 714,76 millions ...
Voir détail
   
Lutte contre le chmage en Algrie : Des entreprises expertes pour stopper le phnomne
 
Le chômage continue à prendre de l'ampleur en Algérie. Pour preuve, ils sont 11.2 % de jeunes diplômés algériens qui se trouvent ...
Voir détail
   
Code de l'investissement : La corruption parmi les facteurs ayant induit l'chec des politiques d'investissement
 
L'examen du projet de Code de l'investissement s'est poursuivi hier, lors d'une séance présidée par Mohamed Larbi Ould Khelifa, président ...
Voir détail
   
Affaire El Khabar : Le verdict sera prononc aujourd'hui
 
Le président du tribunal, Mohamed Dahmane, avait annoncé mercredi dernier la date du jugement après avoir entendu les plaidoiries des deux parties, El Khabar et ...
Voir détail
   
Aprs cessation dfinitive de l'activit : Obligation de rserve pour les militaires
 
Le militaire est tenu à l'obligation de réserve en "tout lieu" et en "toute circonstance", notamment après cessation définitive ...
Voir détail
   
 
 
Culture du pistachier en Algrie : De l'exprimentation la production
Rassures par les banques amricaines : Les Bourses europennes se reprennent
Chute des prix du ptrole : L'Opep ne devrait pas tenir entirement ses engagements
Chine : Deuxime anne de baisse des exportations
Tunisie-Allemagne : Les relations conomiques au centre d'un dbat
 
 
 
Se familiariser avec le concept de ...
Serait-il possible de régler le problème d'emploi dans ce contexte durable où apparemment les variables économiques ne sont pas ...
   
  Lire la suite
 
 
Echec la conspiration trangre
 
Ceux qui ont douté des avertissements et mises en garde du Premier ministre, du ministre de l'Intérieur et des Collectivités ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 79.2149 79.2299
Euro 108.5719 108.6163
Livre 129.5631 129.6089
Yen (100) 76.7809 76.8327
SAR 21.1212 21.1257
KWD 280.1093 280.8575
AED 21.5662 21.5715
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous