Jeudi 23-02-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Benghabrit prevoit : Une plus grande clarification des sujets du baccalaurat
 
 
Mise à jour : 12-01-2017
 

Dans une interview à Arabie, la ministre de l'Education nationale, Nouria Benghabrit, a indiqué que le baccalauréat 2017 verra une "plus grande" clarification des sujets et les élèves seront informés "suffisamment tôt".
"Cette année, le bac verra (…) une plus grande clarification au niveau des sujets et des attendus. Une circulaire en rapport est déjà sur le terrain, afin que les élèves puissent être informés suffisamment tôt", a expliqué la ministre, soulignant que les mesures antifraude, prises cette année sont d'ordre technique, organisationnel, pédagogique et sécuritaire. Dans ce cadre, son département mènera une campagne de sensibilisation en direction des élèves sur les peines encourues en cas de prise en flagrant délit de fraude, particulièrement dans l'usage du téléphone portable ou autre moyen technologique. Les sanctions prévoient, à cet effet, cinq ans d'exclusion de l'examen pour les scolarisés et dix ans pour les non scolarisés, a-t-elle précisé.

Le risque zéro n'existe pas
Cependant, la ministre reconnaît que le risque zéro n'existe pas. "Comme dans toute entreprise mobilisant des milliers de personnes sur le terrain, le risque zéro n'existe pas, même si nous affirmons que toutes les mesures ont été prises pour assurer la sécurité de l'examen et la confiance des candidats au bac", a-t-elle expliqué au mensuel du monde arabe et de la francophonie, ajoutant qu'au-delà de ces mesures, l'importance de cet examen recommande de le réformer "complètement".
"Au-delà de ces mesures, l'importance de cet examen nous recommande, tant au niveau du contenu des sujets que la préservation de sa valeur pédagogique, en tant qu'examen sanctionnant le cycle secondaire et ouvrant la voie aux études universitaires, qu'au niveau du mode organisationnel, de réformer complètement cet examen", a-t-elle précisé, faisant état d'une feuille de route sur la réforme du bac à l'échéance 2022.
Revenant sur la fuite des sujets durant les épreuves du bac 2016, la ministre de l'Education nationale a rappelé que dans l'histoire de l'organisation du bac, "c'est la seconde fois qu'une fuite de sujets est officiellement reconnue et que l'examen a été reprogrammé dans les matières et filières concernées", soulignant que "le scandale aura été de ne pas refaire les épreuves".
"Des situations similaires ont été vécues dans d'autres pays sans que cela prenne (une) ampleur sociétale", a-t-elle ajouté, réfutant la thèse du complot contre sa personne.
"La coïncidence avec les pressions auxquelles nous avons été soumis peut laisser place à cette interprétation, celle du complot contre ma personne. Et cela particulièrement quand les forces hostiles s'en sont saisies pour demander mon départ. Mais, à mon sens, cela reste une coïncidence", a-t-elle expliqué.
Au sujet des réformes menées dans le secteur, Nouria Benghabrit a réitéré que tous les efforts consentis visent l'émergence, à travers le profil de formation proposé par l'école algérienne, d'un de son algérianité, doté de compétences lui permettant de réaliser et d'être compétitif sur le marché du travail et ouvert aux langues et aux différentes civilisations".
Evoquant les problèmes socioprofessionnels des enseignants et travailleurs du secteur de l'éducation, la ministre a indiqué que le suivi et l'accompagnement à l'échelle des wilayas, par les directeurs de l'éducation, "a permis de résoudre près de 80%" des problèmes, se réjouissant en conséquence de l'instauration d'un "climat de confiance" qui a permis la signature, avec la presque totalité des partenaires sociaux, de la charte d'éthique du secteur de l'éducation.
Affirmant que le recours à la grève, comme quasiment unique moyen de revendication, est "désastreux et contreproductif pour l'ensemble des acteurs", la ministre de l'Education nationale a estimé que le droit de grève, dans les secteurs stratégiques, "ne peut être traité selon les règles générales établies en la matière, et des consensus peuvent se construire pour des secteurs sensibles et stratégiques comme l'éducation".
Par ailleurs, elle a annoncé, sans donner de détail, le lancement, dès le mois de janvier 2017, d’une stratégie nationale de remédiation pédagogique, ajoutant que les enseignants, de tous les paliers scolaires, peuvent organiser, en fin d'année, des examens de rattrapage au profit de tous les élèves ayant obtenu une moyenne annuelle entre 9 et 9,99, afin de réduire les taux de déperditions.
Mourad N.

 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
CAN 2017 : L'Algrie s'impose face la Mauritanie en amical (6-0)
 

La sélection algérienne de football s'est imposée face à son homologue mauritanienne sur le score de 6 buts à 0, en match d'application ...

Voir détail
   
La dette externe de l'Algrie : Elle s'levait 307,48 millions de dollars
 

Le directeur général du Trésor, M. Fayçal Tadinit a fait savoir lors de son audition par la Commission du budget et des finances à ...

Voir détail
   
Sur les 11 premiers mois 2016 : La facture des mdicaments en hausse de 5%
 

La facture d'importation des produits pharmaceutiques a augmenté de plus de 5% au cours des onze (11) premiers mois de 2016 par rapport à la même période ...

Voir détail
   
Dispositions particulires applicables au SG de la commune : Leur dcret excutif publi au Jo
 

Le décret exécutif n° 16-320 du 13 décembre 2016 portant dispositions particulières applicables au Secrétaire Général de la commune ...

Voir détail
   
Algrie-Hongrie : Volont d'ouvrir de nouvelles perspectives de coopration
 

Dans le cadre  de l’approndissement des relations algéro-hongroises, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a reçu, le ministre hongrois des Relations ...

Voir détail
   
Commerce : La hausse n'a pas touch tous les prix
 

Depuis qu'on a parlé de la loi de Finances 2017, le citoyen algérien n'a pas caché ses préoccupations et ses craintes quant à une hausse ...

Voir détail
   
Banque Mondiale La croissance de l'Algrie revue en hausse
 

Dans son rapport semestriel sur les perspectives économiques mondiales publié à Washington, la Banque Mondiale a relevé le taux de croissance de ...

Voir détail
   
Consommation lectrique : Mesures de soutien aux mnages et entreprises des rgions sud d'Algrie
 

La population du sud du pays bénéficie,  depuis le début de cette année, d'une baisse conséquente de la facture ...

Voir détail
   
 
 
Bourses : La plupart des places europennes finissent dans le vert
COURS DU BRUT : La baisse du prix de l'or noir se poursuivra
MENA Forum 2017 : Samsung Electronics atteint de nouveaux sommets au profit des utilisateurs
Restauration de la Casbah d'Alger : Prs de 100 vieilles btisses historiques menaant ruine recenses
Entretien Macron-May: Le Brexit voqu
 
 
 
En reste-t-il des certitudes ?

I l n’y a plus d’investissement politique dans l’économie, du moins au niveau des partis politiques. L’économie nécessiterait des modes ...

   
  Lire la suite
 
 
Qui croire, du discours officiel, du discours partisan?
 

L’arène politique est en train d’émettre et de forger des signes inquié- tants mais à dessein. Le gouvernement est ...

 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 79.2149 79.2299
Euro 108.5719 108.6163
Livre 129.5631 129.6089
Yen (100) 76.7809 76.8327
SAR 21.1212 21.1257
KWD 280.1093 280.8575
AED 21.5662 21.5715
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous