Dimanche 17-01-2021
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Maghreb  
 
 
 
Sahara occidental: La dsinformation est le "pilier de la politique de propagande" du Makhzen
 
 
Mise à jour : 17-01-2021
 
Un ex-militaire marocain, Mustapha Adib, a réaffirmé que la désinformation est "le pilier de la politique de propagande" du régime marocain dans sa "guerre illégitime et inhumaine" envers le peuple du Sahara occidental.
 
"Le régime installé au Maroc n'est pas transparent avec le peuple marocain et a recours souvent à la désinformation qui est le pilier de la politique de propagande que déploie le Makhzen dans sa guerre illégitime, illégale et inhumaine envers le peuple sahraoui", a déclaré Mustapha Adib, invité de l'émission "Visions" diffusée jeudi sur Canal Algérie.
"Comme toute propagande, elle vise à remonter le moral des troupes marocaines, déjà démoralisées et aussi à garder le peuple marocain uni autour de l'unificateur du Royaume qu'est le roi Mohamed VI", a-t-il ajouté.
Il a souligné que cette politique du Makhzen "rentre dans une sorte de jeu où il va falloir désinformer la population pour que ce régime puisse perdurer et puisse espérer gagner des guerres où au moins dissimuler les pertes et se maintenir en vie le plus longtemps possible".
Donc, a-t-il poursuivi dans le même contexte, "il y a eu beaucoup de sites et de pages crées qui désinforment le peuple marocain, il y a une sorte d'omerta sur l'information, même les militaires dans les bases ne sont pas informés de ce qui se passe" le long du mur de sable (mur de la honte) où l'Armée populaire de libération sahraouie (APLS) continue ses attaques contre les positions des soldats de l'occupation marocaine.
"Tout le monde se retrouve dans une sorte d'obscurité", a encore relevé l'ancien officier marocain, soulignant encore que "cette crise est mal gérée car, amplifiée par l'omerta et la désinformation que mène le régime marocain", faisant référence à un "dispositif" mis en place par le Makhzen pour mener une "véritable guerre de l'information en investissant les réseaux sociaux et les sites spécialisés dans la question". Revenant longuement sur les pertes essuyées par l'armée d'occupation dans les combats avec l'armée sahraouie, déclenchés à la suite de l'agression marocaine contre les civils sahraouis, le 13 novembre à El-Guerguuerat (sud-ouest du Sahara occidental), Mustapha Adib, ancien officier de l'armée de l'air marocaine, a réaffirmé que Rabat "cache ses pertes pour remonter le moral des troupes qui est déjà en dessous de zéro".
"Le royaume est un habitué de la tergiversation et de l'improvisation", qui a "toujours utilisé cette méthode de cacher la réalité des choses", car le régime marocain, a-t-il expliqué, "recourt à des méthodes illégales et interdites que ce soit moralement ou par les textes des lois internationales pour faire taire aussi bien les Sahraouis qui veulent leur indépendance que les Marocains qui soutiennent les Sahraouis pour s'autodéterminer".
Mustapha Adib a expliqué ensuite les raisons des pertes cumulées par l'armée marocaine dans la guerre contre les Sahraouis, en disant que l'armée sahraouie "a pu se développer et a pu acquérir de nouvelles armes, de nouveaux outils d'artillerie, de nouvelles techniques d'approche et d'intrusion alors que la seule chose où le Maroc a progressé c'est dans l'omerta c'est de faire taire et cacher la réalité" de ce qui se passe dans les territoires sahraouis occupés.
L'autre raison de ces "défaites" dans les rangs de l'armée marocaine c'est que "le régime marocain n'a jamais eu de plan précis ou de stratégie précise, de plan à long terme", a tenu à signaler l'ancien officier marocain.
De plus, a-t-il expliqué, il y'a eu de jeunes militaires "sans aucune expérience" déployés dans la région. Pour M. Adib, "ces militaires là ne savent pas gérer la guerre parce qu'ils ne sont pas entrainés à mener ce genre de combats et de guerre aussi bien aux plans offensif que défensif c'est des jeunes qui, à la première crise, vont lâcher".
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Maroc: Une runion virtuelle du ministre marocain de l'Energie avec un responsable isralien dnonce
 
L'Observatoire marocain contre la normalisation a condamné dans les termes les plus forts, la réunion du ministre marocain de l'Energie, des Mines et de ...
Voir détail
   
 
 
Viande congele : Le gouvernement suspend lactivit de limportation
Jijel : Exprience pionnire dans l'levage des escargots
Sisme de Mila: Plus de 90 arrts de logements et 400 aides au loyer distribus
International La Chine se replie sur elle-mme
STEP de Timimoun: Un projet vital pour la protection de lOasis du Gourara
 
 
 
Ptrole : le Sahara Blend algrien ...

Par : R.N.

Les cours du Sahara Blend, le brut de référence algérien, ont terminé l’année 2020 ...

   
  Lire la suite
 
 
Passer la mise en place de projets cls
 

Par B. Chellali

Dans tous les pays du monde, l’aspect social se trouve au cœur des débats contemporains ...

 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous