Vendredi 08-08-2020
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Manque de liquidité, feux de forêts et perturbations de l'AEP Des actes prémédités
 
 
Mise à jour : 04-08-2020
 
Par Abdelouahab Ferkhi Plusieurs évènements perturbateurs à la société algérienne qui vit sa psychose suite à la propagation de la pandémie de la Covid-19, au moment où la population se préparait à fêter dans un contexte exceptionnel le rituel religieux de Aïd El Adha. Cela ne relève certainement point de la coïncidence que ces désagréments soient survenus simultanément à la veille de cette fête : les citoyens dans des chaînes interminables au niveau des bureaux de poste attendent l'arrivée d'une éventuelle liquidité soudainement rompu. Par qui ? Pourquoi ce timing ? et d'autres questions qui se posent avec acuité, en plus des incendies et feux de forêts qui se sont déclarés dans plusieurs wilaya du pays ainsi que le manque d'eau au moment où les citoyens en ont vraiment besoin. Quel complot est-il monté contre ce peuple? Il est évident et apparent que tout est organisé et bien préparé par des résidus de la bande qui ne veulent pas voir le pays stable et tranquille s'élançant dans la bonne voie du développement et de la prospérité. On cible le peuple en lui provoquant des désagréments pour s'insurger. Ces criminels doivent savoir que le peuple est sage et comprend bien le message et décortique le code émis par cette bande. En effet , le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a révélé, dimanche à Alger, que les phénomènes liés au manque de liquidité au niveau des bureaux de poste, aux feux de forêts et aux perturbations de l'alimentation en eau potable (AEP), ainsi que les coupures d'électricité enregistrées dans plusieurs régions du pays étaient des "actes prémédités" visant à "créer la fitna et l'instabilité" dans le pays. "Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune m'a chargé d'ouvrir une enquête sur les feux de forêts, le manque de liquidité au niveau des bureaux de poste et les perturbations de l'AEP", a indiqué M. Djerad dans une déclaration à la presse, en marge d'une réunion ministérielle consacrée à l'exploration du marché des vaccins anti-coronavirus, soulignant que le président de la République "a donné cette instruction, car il est étrange voire du hasard que ces trois opérations, enregistrées le même mois, touchent à la stabilité et créent des problèmes dans la relation entre le citoyen et les autorités publiques". Concernant le problème de liquidité, le Premier ministre a affirmé qu'il a été procédé, durant un (1) seul mois, "au retrait de 4.000 Mds de centimes des bureaux de poste", qualifiant ce chiffre d'"énorme". Après avoir expliqué que cette "anomalie ne signifie pas l'absence de lacunes sur les plans opérationnels et administratifs", M. Djerad s'est dit étonné que certains citoyens "retirent de l'argent quotidiennement et pendant plusieurs jours. Après examen, il s'est avéré qu'il s'agit d'un complot afin de créer des problèmes durant les jours précédant l'Aid el Adha". La veille de l'Aïd El Adha (jeudi) et samedi, "ce problème n'a pas été enregistré", ce qui implique pour nous de "chercher l'origine de ce problème", a estimé le Premier ministre, notant que "dans l'attente des résultats des enquêtes, des indices montrent qu'il s'agit d'actes malveillants visant à semer la confusion parmi les citoyens". Quant aux incendies de forêts, M. Djerad a fait état de l'interpellation, dans la wilaya de Batna, d'individus "en train de mettre délibérément le feu dans des forêts, et de l'enregistrement de 4 à 5 incendies en même temps et au même endroit", faisant savoir qu'une enquête est en cours afin d'élucider les circonstances de ces incidents". Par ailleurs, le Premier ministre a qualifié les coupures d'eau et l'arrêt de la station de dessalement de Fouka (Tipaza) d'"actes prémédités par un certain groupe", rappelant qu'"une enquête a été diligentée et une action judiciaire contre X a été intentée par le ministre des Ressources en eau en vue de déterminer les circonstances de cet apparent sabotage". Concernant le problème de la coupure d'électricité, M. Djerad a souligné que "plusieurs actes de sabotage touchant les lignes d'électricité ont été enregistrés dans la wilaya d'Annaba et dans diverses régions du pays". "Si toutes ces données sont prises en compte, l'on peut dire qu'il y a des actes prémédités visant à semer la discorde et l'instabilité dans le pays", a-t-il conclu, appelant, par la même, le peuple algérien à "faire face à ces incidents malveillants". "L'Etat y fera toujours face avec fermeté et le citoyen est tenu de protéger la stabilité, un atout majeur pour le pays", a-t-il soutenu. A. F.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Vague de chaleur et pandémie : Une saison estivale 2020 pas comme les autres
 
PAR : Saïd B. La vague de chaleur qui sévit à travers la majorité des wilayas du pays fait penser directement à la plage pour se rafraîchir. Mais, la situation de la peur de la propagation de la pandémie du coronavirus fait que d'aucuns savent ...
Voir détail
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous