Lundi 11-12-2017
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Post Scriptum  
 
 
 
Les sept revendications d'Ouyahia
 
 
Mise à jour : 12-10-2017
 
"Chacun de nous conviendra qu'il n'y a ni développement ni bien-être lorsque la sécurité est absente, lorsque la stabilité d'un pays est remise en cause, ou lorsque l'unité d'une nation est atteinte. Notre histoire récente nous a douloureusement appris cela et l'actualité à travers le monde nous en donne aussi de nombreuses preuves. Voilà pourquoi le gouvernement ne ménagera aucun effort pour préserver la sécurité et la paix civile qui sont des fruits précieux de la Réconciliation nationale. Nos forces de sécurité, à leur tête l'Armée Nationale Populaire, bénéficieront de tout l'appui nécessaire pour poursuivre la lutte contre le terrorisme, pour combattre la criminalité transfrontalière, et pour préserver l'intégrité du territoire national ", a souligné avec force détails le Premier ministre, Ahmed Ouyahia lors de son passage récent devant l'APN pour la présentation du plan d'action du gouvernement. Les considérations qui, sur point, développées par Ouyahia, impose une initiative originale, audacieuse et une mobilisation accrue, dans la seule considération de l'intérêt national. L'essentiel est de parvenir au plus vite, c'est une urgence à tirer les leçons des conséquences douloureuses vécues par l'Algérie durant la décennie noire, une perception de l'évolution de la société. Cela explique le fait que la détermination  du gouvernement se termine par un élan d'espoir et sur une justification profondément assumée de ses charges qu'il s'est engagé d'assumer pour la préservation de la paix, la sécurité et la poursuite du développement socio-économique. Il est donc bien facile pour tout un chacun de comprendre cette nécessité, mais surtout, à interroger les lignes de force saines et neuves qui se dessinent dans le pays. 
Mais faut-il en rester là ? Non. Ce serait la stagnation et l'immobilisme. C'est alors que s'impose dans le cadre de la Réconciliation nationale un sursaut de l'intérêt national. Et pour cela : les aspirations légitimes du peuple algérien à un bien-être continu dans la paix et la sécurité impliquent des choix pertinents consensuels et un nouveau pacte socio-politique. Cependant, la dégradation continue de l'environnement politique, la manipulation, l'intox et les faux préjugés interpellent avec urgence, à un changement de mentalité et de comportements aux fins d'une exploitation durable et responsable de la stabilité du pays pour aller de l'avant vers le progrès et la prospérité. Les efforts socio-économiques, politiques et démocratiques consentis par l'Algérie et les résultats enregistrés ne doivent pas être hypothéqués par des comportements politiques inadaptés, comme gage d'une ouverture pour la cohésion de toutes les forces politiques et sociales du pays. Tel est le sens du message délivré par le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, tel est aussi le sens du processus de la responsabilité prise par le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika qui a placé la Réconciliation nationale au cœur de l'agenda de la collectivité nationale, à savoir : le parachèvement de la réconciliation nationale pour la stabilité du pays ; le renforcement et la modernisation de l'Etat au service des citoyens et que vient de légaliser la nouvelle Constitution  amendée ; la poursuite d'un développement économique soutenu et durable ; et enfin la mise en œuvre d'une politique socio-culturelle à la mesure des ambitions nationales. 
Complété par une politique de Défense nationale adaptée et une politique étrangère marquée par la constance, le programme politique du chef de l'Etat auquel le peuple algérien adhère sans équivoque est le témoin des efforts déjà consentis pour un élan durable vers le progrès, à l'abri des renversements de conjoncture, permettant à l'Algérie d'être en rendez-vous de l'avenir. Depuis son engagement dans le renouveau national, l'Algérie a entrepris différentes initiatives et réformes visant à promouvoir le développement durable qui se sont traduites par des politiques sectorielles dont les problèmes de coordination ont encouragé les performances, et des aménagements institutionnels opérés. En outre, l'évidence d'une vision partagée de la stabilité du pays, se veut à présent un moyen de mobilisation suffisante des énergies et des ressources pour une opérationnalisation conséquente de l'économie nationale et de la sphère sociale. Il s'agit d'un ensemble de mécanismes qui visent à promouvoir l'unité entre les Algériens en créant un bien-être pour tous. 
En pratique, cette politique de renouveau national met en relief les efforts de l'Etat pour maîtriser le développement du pays en utilisant le langage d'unité et d'intégration sociale, tout en cherchant à consolider au mieux et davantage le principe de la démocratie. 
Les politiques appliquées jusqu'ici recueillent un large soutien au sein de la population, particulièrement au bas de l'échelle sociale, ce qui donne une justification morale et gant de fer avec lequel le Premier ministre, Ahmed Ouyahia défend la paix, la sécurité et la réconciliation nationale. Condition d'instauration d'un Etat de droit et de justice sociale. Il s'agit de parvenir à une stabilité réelle tant sur le plan politique qu'économique, social et culturel, et impose un contexte nouveau de changement socio-économique, socio-politique véritable. Cela s'impose comme des conditions préalables à la réalisation du projet de société. Cela détermine donc la stratégie d'alliance nationale. Si on veut atteindre tous les objectifs susvisés on ne peut que s'unir. ans l'immédiat, le Premier ministre, Ahmed Ouyahia appelle à la mobilisation autour de sept revendications qu'il juge pressantes : conforter la stabilité du pays ; enraciner davantage la démocratie apaisée ; poursuivre le développement de la croissance économique, valoriser le capital humain national ; conforter le progrès de notre société ; et consolider les liens de l'Algérie avec ses enfants à l'étranger. Pour s'y faire, le gouvernement compte mener sa mission en investissant les efforts autour de quatre axes : La préservation de la sécurité, de la stabilité et de l'unité nationale, y compris avec le renforcement de la démocratie et de l'Etat de droit et avec la modernisation de la gouvernance. La sauvegarde de l'indépendance financière du pays. 
L'intensification du développement économique dans tous les domaines. Et la consolidation du progrès social et de la solidarité nationale.
B. C.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
Nord Stream 2 : Agneau immol sur l'autel politique?
Paradis fiscal en Tunisie : "Derrire cet acharnement, la France et l'Italie"
Des pouvoirs fictifs
Culture de la pomme de terre : Rempart contre la guerre
Commerce: Les prix de la volaille toujours en hausse
 
 
 
Des pouvoirs fictifs
Dans un contexte où il est devenu apparent que la classe politique supérieure n'a jamais été unie, contrairement au slogan qui n'en était ...
   
  Lire la suite
 
 
Manifestations du 11 dcembre 1960 : une leon terrible ...
 
Les manifestations organisées dans presque tous les villes et villages d'Algérie en ces jours du 09 et 11décembre 1960, pour ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algérie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+213
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous