Dimanche 27-09-2020
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Internationnal  
 
 
 
Syrie : Erdogan annonce un nouveau sommet Turquie-France-Allemagne-Grande-Bretagne en février
 
 
Mise à jour : 08-12-2019
 
Un nouveau sommet axé notamment sur la Syrie et réunissant les dirigeants de Turquie, France, Allemagne et Grande-Bretagne se tiendra en février à Istanbul. C'est le président turc Recep Tayyip Erdogan qui l'annonce, d'après des propos rapportés ce jeudi 5 décembre.
Une première réunion sur la Syrie entre Emmanuel Macron, Boris Johnson, Recep Tayyip Erdogan et Angela Merkel s'était tenue, mardi, à Londres en marge du sommet de l'Otan. Un nouveau sommet axé notamment sur ce sujet et réunissant les dirigeants de Turquie, France, Allemagne et Grande-Bretagne se tiendra en février, d'après le président turc. " Nous avons convenu de tenir un sommet quadripartite de ce type au moins une fois par an. Le deuxième sommet aura lieu à Istanbul en février ", a dit Recep Tayyip Erdogan, selon l'agence étatique Anadolu.
La rencontre de Londres a été " très utile " mais n'est pas parvenue à " lever toutes les ambiguïtés ", a estimé, mardi, Emmanuel Macron alors que la chancelière allemande Angela Merkel l'a jugée " bonne et substantielle ".
Les tensions entre la Turquie et l'Occident ont été exacerbées par l'offensive turque lancée en octobre dans le nord de la Syrie contre les forces kurdes des YPG, considérées comme " terroristes " par Ankara mais qui jouent un rôle clé dans la lutte contre les djihadistes du groupe État islamique (EI).
 
L'épineuse question des forces kurdes YPG
Emmanuel Macron a déclaré mercredi qu'il n'y avait " pasdeconsensuspossible " sur la définition du terrorisme avec la Turquie, qui exige que les YPG soient classées comme " un groupe terroriste " . " De la même manière que nous prenons au sérieux les menaces sécuritaires contre l'Alliance, tous nous alliés devraient prendre au sérieux nos préoccupations sécuritaires ", a affirmé Recep Tayyip Erdogan jeudi.
Ankara a lancé le 9 octobre une offensive majeure en Syrie pour éloigner les YPG de sa frontière avant de l'interrompre à la faveur d'accords séparés conclus avec les États-Unis et la Russie. En dépit de ces accords, des affrontements sporadiques continuent d'opposer les combattants kurdes aux forces turques et à leurs supplétifs syriens dans le nord-est de la Syrie.
Recep Tayyip Erdogan a affirmé qu'il soulèverait la question des attaques visant les forces turques et imputées aux YPG avec le président russe Vladimir Poutine, attendu en Turquie en janvier pour inaugurer le gazoduc Turkstream. " Poutine viendra le 8 janvier. La question est de savoir si nous pouvons attendre jusque-là alors que ces incidents se poursuivent ", a-t-il dit, menaçant implicitement de mener des représailles contre les forces kurdes.
 
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
France : Plus de 800 000 manifestants contre la réforme des retraites selon l'Intérieur
 
Jeudi noir, notamment dans les transports : cheminots, enseignants, étudiants, policiers, avocats sont mobilisés  le 5 décembre aux côtés des ...
Voir détail
   
Pétrole: L'Opep balance entre prolongation et durcissement de ses quotas
 
Coincés entre croissance mondiale morose, stocks de pétrole abondants et cours toujours fragiles, l'Opep et ses partenaires, réunis jeudi et vendredi ...
Voir détail
   
Japon : Le gouvernement approuve un plan de soutien à l'économie de 120 milliards de dollars
 
Le gouvernement japonais a approuvé jeudi un plan budgétaire massif de 122 milliards de dollars pour relancer la croissance de l'économie et ...
Voir détail
   
 
 
NAAMA : Les problèmes de développement en suspens de nombreuses zones d’ombre réglés
La nouvelle constitution doit s'insérer au sein d'objectifs stratégiques de l'Algérie de demain 2020/2025/2030 : Refondation de l'Etat, Economie de marché à finalité sociale et Démocratie ...
Le Maroc "utilise politiquement" la question des droits de l'Homme pour discréditer le Polisario
Selon Ammar Belhimer : "Le débat sur la Constitution dénote la conscience du peuple qui suit de près le sujet "
Mali : Le président et le vice-président de transition ont prêté serment
 
 
 
 
 
Le projet de révision de la Constitution suscite un espoir ...
 
Le projet  de révision de la Constitution soumis à référendum populaire suscite un grand espoir quant à ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous