Samedi 27-09-2020
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Internationnal  
 
 
 
Réforme du Conseil de sécurité de l'ONU: La vision de l'Algérie exposée à Dakar
 
 
Mise à jour : 15-01-2020
 
Le secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé de la Communauté nationale et des Compétences à l'étranger, Rachid Bladehane, a exposé, lundi à Dakar, la vision de l'Algérie sur la réforme du Conseil de sécurité de l'ONU et souligné son attachement à la position africaine sur cette question.
M. Bladehane intervenait lors des travaux de la huitième réunion ministérielle du Comité des dix chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine (UA) sur la réforme du Conseil de sécurité de l'ONU (C-10), co-présidée par le Sénégal, pays hôte, et la Sierra Leone en sa qualité de président et de coordonnateur du Comité".
Cette réunion a été consacrée à l'évaluation des progrès réalisés dans le cadre des négociations intergouvernementales sur la réforme du Conseil de sécurité de l'ONU (IGN), à l'examen des moyens à même de promouvoir davantage la position africaine commune, telle que reflétée dans le Consensus d'Ezulwini et la Déclaration de Syrte, et au renforcement de la cohésion et de l'unité des Etats membres de l'UA sur la question de la réforme du Conseil de sécurité.
Au cours de cette rencontre, M. Bladehane a exposé la vision de l'Algérie sur la réforme du Conseil de sécurité et souligné son attachement à la position africaine, telle qu'articulée dans le Consensus d'Ezulwini et la Déclaration de Syrte, ainsi qu'à la mise en œuvre du mandat assigné au C-10 par les Chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA.
M. Bladehane a plaidé en faveur de "la réparation de l'injustice historique que le continent africain a subie et qu'il continue de subir, à savoir son aspiration légitime à occuper deux sièges permanents et deux autres sièges non permanents au sein de cet organe principal de l'ONU, ayant pour mandat principal le maintien de la paix et de la sécurité internationales".
Dans ce cadre, le secrétaire d'Etat s'est félicité du "soutien croissant dont bénéficie désormais la position africaine commune de la part d'un nombre important d'Etats membres et de groupes d'intérêt", précisant qu'il s'agit d'"un acquis considérable qui conforte la validité et la justesse de la requête de l'Afrique".
M. Bladehane a, enfin, souligné "la nécessité pour le continent africain de sauvegarder sa cohésion, sa solidarité et son unité, afin de faire progresser la position africaine commune et parvenir à un Conseil de sécurité plus accessible, démocratique et représentatif, en cohérence avec les réalités géopolitiques nouvelles".
A noter que cette huitième réunion ministérielle a été sanctionnée par l'adoption d'un document final qui comporte une série de recommandations visant à "promouvoir et à faire progresser la position africaine commune, laquelle s'articule autour du Consensus d'Ezulwini et de la Déclaration de Syrte, qui prévoit l'octroi à l'Afrique de deux sièges permanents, assortis du droit de veto, ainsi que deux sièges non permanents supplémentaires".
Mis en place en 2005, le C-10 a été mandaté par les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA de défendre la position africaine dans le cadre du cycle de négociations intergouvernementales sur la réforme du Conseil de sécurité de l'ONU, qui se déroule à New York.
Il se compose de l'Algérie, la République du Congo, la Guinée Equatoriale, le Kenya, la Libye, la Namibie, l'Ouganda, la Sierra Leone, le Sénégal et la Zambie.
Rédaction
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Crash en Iran : Téhéran reconnaît finalement que le Boeing d'Ukraine Airlines a été abattu par "erreur"
 
La télévision publique iranienne a rapporté, ce samedi 11 janvier, que le Boeing d'Ukraine Airlines, qui s'est écrasé mercredi en Iran, a ...
Voir détail
   
Russie et Turquie au chevet de la Libye : éviter une" déflagration" de toute la Méditerranée
 

À Moscou, Fayez el-Sarraj, Président du gouvernement d'union nationale, et Khalifa Haftar, commandant de l'armée nationale, participent aux ...

Voir détail
   
Guerre commerciale entre la Chine et les USA: La Chine et les USA enterrent-elles la hache de guerre ?
 
Allons-nous vers la fin de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis? C'est ce que laisse présager la signature de la première partie d'un ...
Voir détail
   
 
 
NAAMA : Les problèmes de développement en suspens de nombreuses zones d’ombre réglés
La nouvelle constitution doit s'insérer au sein d'objectifs stratégiques de l'Algérie de demain 2020/2025/2030 : Refondation de l'Etat, Economie de marché à finalité sociale et Démocratie ...
Le Maroc "utilise politiquement" la question des droits de l'Homme pour discréditer le Polisario
Selon Ammar Belhimer : "Le débat sur la Constitution dénote la conscience du peuple qui suit de près le sujet "
Mali : Le président et le vice-président de transition ont prêté serment
 
 
 
 
 
Le projet de révision de la Constitution suscite un espoir ...
 
Le projet  de révision de la Constitution soumis à référendum populaire suscite un grand espoir quant à ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous